Chapitre 32

66 6 0

Nous avions passer le reste de la journée ensemble dans sa chambre, lui me tenant dans ses bras musclés et protecteurs, moi, silencieuse et docile, encore honteuse de la morsure que je pouvais voir sur le bras de Kyle qui m'entourait. Rien que d'y repenser, mon corps trembla à nouveau nerveusement et Kyle, conscient de la cause de mes tremblements, enleva son bras de ma vision.

Au lieu de s'en tenir à ça, il me prit par les hanches et à la place d'être dos contre son torse je me retrouvais ventre contre celui ci, le nez en plein dedans. Mes muscles se crisperent et puis au fur et à mesure que je respirais son odeur musqué avec un agréable derrière de framboise des bois, je me detendis et me laissais aller à son étreinte si bienfaitrice.

Ma nouvelle partie hurlait de joie en gigotant dans tous les sens, bousculant celle vampire de plus en plus, qui elle, soupirait de frustration et de dégoût, sans pour autant être agressive. Elle avait même l'air d'accepter de plus en plus cette nouvelle partie, lui cédant plus de terrain. Un jour elles se retrouveraient peut être à égalité. Cependant, je trouvais que pour des présences normalement ennemies et violentes entre elles par nature, une symbiose ne pouvant sûrement être possible, elles s'entendaient plutôt bien. Les combats initiaux quand cette nouvelle partie de moi était apparue, m'avaient extrêmement fatiguée, mais désormais, loin d'être en parfaite  forme, j'étais moins prise entre l'étau de leur guerre de territoires.

J'avais une source de fatigue en moi, le venin lycantrope se répandant encore en moi, me fatiguant de plus en plus. Je sentais mon corps changer de l'intérieur, mon caractère changer et ma passion pour la nature s'accentuer toujours plus. Mes membres me répondaient de moins en moins, étant rendus paresseux et mous comme la compote que je mangeais plus petite.

Kyle me tira de mes pensées que j'ai depuis le matin.

-Tu peux me parler s'il te plaît. J'aime très peu te voir dans cet état. Tu n'a pas à t'en vouloir. Ce que tu as fait ce matin était instinctif.

-Comme la réaction de tes hommes envers moi quand ma vampire a pris le contrôle... Ajoutais je aussi amère que honteuse. Je le savais et je te le redis, vu la menace que je représente pour toi et eux à leurs yeux, je ne serais jamais accepté comme celle que je suis désormais.
Si mon père n'était pas intervenu, je me serais sûrement vidée de mon sang sur le sol suite à la morsure que m'aurait infligée ton garde, sûrement Gamma.

-Justement, il est intervenu et tu es encore là. Si c'est ce que tu me reproches, j'ai voulu t'aider mais ton père m'a devancé, et je lui en suis reconnaissant, car le temps que j'arrive, tu aurais sûrement déjà reçue le coup.

-Oui, je sais, et encore une fois je suis désolée de ce qu'il s'est passé.

-C'est rien je t'assure, dit il en cachant sous les draps sa blessure que je regardais avec peine et dégoût. Si ça peut te rassurer, dans quelques heures il ne restera plus rien de cette marque de tes crocs. D'ailleurs, si c'était à refaire je n'hésiterais pas. Après tout, ce n'est pas les circonstances favorables, mais avoir la marque de tes crocs sur moi est plutôt jouissif pour moi. J'imagine ainsi ta marque, celle qui montre aux yeux de tous que je t'appartiens à toi et à toi seule ! Dit il tout sourire en me faisant plein de bisous dans le cou.

-Ne prend pas ça à la rigolade, ça aurait pu bien plus mal finir cette histoire... Repliquais je avec un air qui se voulait énervé en repoussant sa tête de mon cou, ce qui me valu un grognement de mécontentement.

-Mais ça a plutôt bien fini puisque tu es dans mes bras en ce moment, dans le même lit que moi... Dit il railleur. Et puis tu as pu prendre contact avec ton père.

-D'ailleurs en parlant de lui, j'aurais cru qu'il serait dans une... Comment dire... Plus mauvaise position. Après tout, n'a t il pas désobéi à la règle suprême en m'engandrant avec une elfe ?

L'élue, l'hybride des Trois Grandes Races. Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant