Chapitre Bonus Partie 1 : Wayne

36 2 0



*** Chapitre qui se déroule au début de Luctus du côté de Wayne. + 18 ans puisque ces chapitres dénoncent l'inégalité homme-femme et des termes crus y ont abordés dans certains passages. Petite précision en plus : chapitre non corrigé professionnellement, écrit dans la détente.

25 août 2018. La Tranche-sur-Mer.17h00

La cloche de l'église sonne le déclin du jour. Son chant retentit dans le ciel crépusculaire et fait fuir les mouettes qui s'étaient posées sur le toit boisé de l'édifice. Effrayées par le premier coup, elles s'envolent vivement vers l'océan Atlantique.

La place de La Tranche-sur-Mer grouille de touristes qui immortalisent leurs souvenirs de vacances à travers leur appareil photo, et regorge de nombreuses boutiques de souvenirs et de produits artisanaux. Toutes les structures sont en pierre, dotées d'un toit en pente et de larges fenêtres. L'architecture typique de la région !

La vie paraît à la fois insouciante et incroyable pour tous ces gens qui se réfugient dans les contrées Vendéennes afin d'oublier leurs tracas et leur train-train quotidien pendant quelques jours. Seuls les résidents considèrent leur existence dans cette ville comme une banalité. Seulement, une banalité légèrement perturbée durant l'été.

Ce qui est le cas pour Wayne, en pleine pause. Assis sur un ponton, au port, il contemple l'océan Atlantique de ses yeux azurés. Vêtu d'un t-shirt noir et d'une salopette jean, il ignore la chaleur. Le soleil ardent ne le gêne en aucun cas, il en est habitué. Puis, il sort son portable de sa poche pour y jeter un œil : hélas, rien de nouveau dans sa messagerie.

— Wayne ! T'as déjà fini ? l'interpelle une petite voix.

Le jeune homme se retourne avant d'apercevoir un petit garçon avec des lunettes de soleil. Dans ses bras frêles, il tient un ballon de foot. Il est tellement maigre qu'il donne l'impression de nager dans son maillot blanc.

— Tiens, salut Fred ! T'es là pour ton père ? lui demande Wayne en lâchant un sourire joyeux.

— Oui ! Papa ne va pas tarder à sortir ?

— Normalement, ouais. Il me semble qu'il ne va pas faire d'heure sup', aujourd'hui.

— Et toi ?

— Héhé... Moi j'suis condamné à rester au boulot encore deux heures, répond Wayne avec un clin d'œil pour contenir sa frustration.

— Ah ! Pas de bol.

— Eh ouais ! La vie dure du travail ! Quand je te vois, je me dis : « bon sang, qu'est-ce que je voudrais bien redevenir un gosse pour retourner à l'école ! »

— Mais à l'école on a des devoirs ! Et puis les maths... C'est tellement difficile ! Non, moi je veux grandir et travailler comme toi et papa !

Wayne baisse la tête. Son visage perd instantanément son éclat jovial.

— Tu sais... si je suis là, c'est pas par plaisir. Je n'ai jamais pensé à faire ce boulot.

— Ah ? Tu n'as jamais voulu être cariste ? s'étonne le petit garçon en s'asseyant à côté de lui sur le ponton, tout en passant une main dans ses cheveux bruns courts.

— Jamais de la vie. Je pensais devenir photographe dans la nature... Mais je n'ai pas réussi à poursuivre mes études. Cariste c'était vraiment une option de secours pour ne pas me retrouver dans la rue. Et je pense que je vais continuer à bosser là-dedans jusqu'à ce que je devienne un vieillard qui n'arrivera plus à manger son steak sans son dentier, s'imagine Wayne avec ironie.

Luctus ( Sortie depuis Mai 2019 )Lisez cette histoire GRATUITEMENT !