F O U R

50 9 10

Darcy passa les heures suivant sa petite altercation avec Loki cloîtrée dans la salle de repos, son taser bien en main et sursautant au moindre petit son, avant de se décider à sortir. Bien vite, les quelques heures en question devinrent des jours, et la jeune femme vivait sa séquestration bien mieux que ce à quoi elle s'était attendu. La vérité était qu'elle avait l'impression d'être complètement seule, et elle qui d'habitude s'acclimatait difficilement au silence ne pouvait que remercier le ciel pour ce cadeau. C'était comme si le Jotun n'avait jamais été là, pendant la première journée il avait passé près de quatre heures à tenter de détruire murs et portes pour s'enfuir, avant de simplement disparaître dans l'observatoire. La seule trace de sa présence était désormais sa colossale botte, qui trônait toujours dans l'entrée, définitivement coincée sur le marteau magique de Thor.

Darcy avait donc eu tout le temps nécessaire pour réfléchir à sa nouvelle condition et, paradoxalement, se détendre. Après avoir passées plusieurs heures au téléphone avec Jane et Thor, quand celui-ci n'était pas en train d'essuyer la colère de sa petite amie, elle avait pu prendre un petit peu de recul. Les faits étaient donc les suivants :

⤷ Elle était enfermée dans un observatoire norvégien, seule avec l'incarnation nordique de Olaf le bonhomme de neige, et ce pour un temps indéterminé (ce qui pouvait donc s'étendre à plusieurs millénaires)
⤷ Elle n'avait plus que trois recharges pour son taser
⤷ Son téléphone ne tiendrait que grâce à sa batterie portative, qui n'avait plus que 60% de recharge
⤷ Les scientifiques norvégiens sont des énormes bouffeurs qui stockent suffisamment de nourriture pour au moins un an, ce qui l'arrangeait bien, d'ailleurs
⤷ Elle ne risquait rien, vraisemblablement, puisque Odin avait formellement menacé Loki de mort (son propre fils, c'était quand même assez glauque) s'il jamais il s'en prenait à elle

Elle en était donc au point mort, dans un bâtiment qu'elle n'avait exploré qu'à moitié, seule dans la salle de repos où elle n'avait fait qu'osciller entre canapé et frigo pour grignoter un bout et dormir, l'ennui lui gangrenant le cerveau. Jane avait fait tout son possible pour l'aider, elle avait même été jusqu'à camper devant le labo, et Thor avait, de son côté, fait en sorte que cette histoire ne fasse pas parler d'elle. Tout ce qu'il restait à faire était d'espérer que les choses évoluent, le plus rapidement possible.

Elle était donc là, face à l'unique plaque de cuisson de la vieille cuisinière à gaz, un paquet d'aliments non identifiés dans chaque main, à tenter de choisir entre l'un des deux. Étant incapable de déchiffrer une quelconque écriture (parce que bien sûr, Darcy ne connaissait que des insultes en norvégien et c'était bien suffisant), sa liste de pour et de contre avait des critères assez limités se réduisant à la couleur du paquet en question et les petits dessins qu'on pouvait y voir, sans oublier l'importance capitale de la police d'écriture. Parce que c'était bien connu, une police excessivement calligraphiée était toujours, toujours, suspicieuse.

Alors qu'elle était sur le point d'ouvrir le sachet qu'elle tenait dans sa main gauche, un écroulement sourd retentit à l'étage du dessus, tellement abrupte qu'elle en sursauta et laissa tout tomber par terre. Le plastique se déchira, et une pâte verte et visqueuse étrangement mousseuse se répandit à ses pieds, alors que Darcy affichait une moue d'un dégoût profond. Elle savait qu'elle aurait du choisir l'autre.

Commençant à râler à l'idée de devoir nettoyer, et se disant que peut être elle n'était pas obligée, puisqu'elle n'était pas chez elle et ici contre son gré, avant de réaliser que non, ce n'était pas Jane heurtant un meuble qui avait fait du bruit, ni ce stupide chat qu'elle avait recueilli faisant tomber sa télé, encore, mais bien le seul autre être vivant qui partageait son oxygène dans ce foutu laboratoire.

« Et merde... je l'avais presque oublié... »

Bravo Darcy, ne t'étonne pas s'il t'étrangle dans ton sommeil !

 แŽค๐‘ข๐‘Ž๐‘Ÿ๐‘Ž๐‘›๐‘ก๐‘Ž๐‘–๐‘›๐‘’ ๐Œผ๐‘–๐‘‘๐‘”๐‘Ž๐‘Ÿ๐‘‘๐‘–๐‘’๐‘›๐‘›๐‘’ | ๐•‹๐”ธ๐•Š๐”ผโ„๐•‹โ„๐•€โ„‚๐•‚๐•ŠWhere stories live. Discover now