T H R E E

55 11 28

« Tu sais, pour un dieu maléfique, il est plutôt sexy... »

Jane poussa le plus long et désespéré soupir de son existence.

« Darcy... »

« Quoi ? » argua la jeune femme, en penchant la tête sur le côté, dépeçant le corps inconscient du regard. « Je déconne pas, il a l'air de s'être fait rouler dessus et pourtant il est super sexy. Imagine un peu ce que ça doit être quand il est en pleine forme... »

Jane geignit.
Beaucoup de choses s'étaient passées entre le moment où Thor l'avait laissée en plan pour courir à Asgard faire libérer son frère, et le moment où elle s'était retrouvée à écouter Darcy mater sans aucune gêne le dit frère après l'avoir électrocuté. L'astrophysicienne se sentait un peu inutile, absolument rien n'était capable de pénétrer dans l'enceinte du bâtiment, et savoir que son amie était coincée à l'intérieur la rendait folle. Darcy était une illustre inconsciente, une dangereuse tête de mule et n'avait aucune retenue, et Jane savait qu'elle serait incapable de se faire discrète ou de garder le contrôle sur une situation aussi absurde que celle-ci, car trop encline à l'envenimer.

À l'autre bout du fil, Darcy avait pris le temps de se calmer et de tranquillement ligoter Loki sur une chaise, après lui avoir fait tâter de son taser. Elle devait néanmoins avouer qu'elle se sentait infiniment soulagée de l'avoir avec elle, et que son téléphone ne soit pas tombé à court de batterie au moment où elle en avait eu le plus besoin, parce que sinon elle se serait retrouvée dans de beaux draps.

Après tout, depuis le Nouveau Mexique, tout un tas de trucs pas net semblaient les poursuivre, Jane et elle, et évidemment, Darcy se devait de rester présente aux côtés de la scientifique pour la materner, puisque celle-ci n'était pas capable de s'occuper d'elle toute seule. Il fallait quelqu'un pour empêcher Jane de sauter huit repas sous prétexte qu'elle était trop occupée à lire une revue scientifique, empêcher Jane de rester éveiller pendant quatre jours et de devenir complètement instable, empêcher Jane de trop s'apitoyer sur son sort, de penser à Thor, et de se remettre à travailler encore et encore jusqu'à l'épuisement.

Ça n'en avait peut-être pas l'air comme ça, mais à côté de Jane dans ses mauvais jours, Darcy était une sainte, l'incarnation même de l'équilibre et de la stabilité mentale, mais puisque le sort s'acharne toujours contre les gentils, il fallait que ce soit elle qui subisse, entre autre, les crises de nerf de l'astrophysicienne, les nuits passées à lui tapoter dans le dos en lui disant « mais oui Jane, bien sûr que Thor va revenir, après tout ça fait seulement deux ans » et à se heurter à tous les meubles qu'elle avait déplacés dans l'objectif d'éviter que ce soit Jane qui leur rentre dedans.

Tant d'efforts, tant de fidélité, tout ça pour qu'elle se retrouve séquestrée par un Dieu nordique dans un labo, son enfer personnel, seule avec un psychopathe et son taser pour unique barrière de défense. Dieu était un bel enfoiré.

« Comment tu m'as dit qu'il s'appelait déjà ? »

« Loki » lui répondit Jane, en scrutant tout autour d'elle dans l'espoir de voir Thor débarquer pour régler la situation.

« Donc, si j'ai bien tout compris, Odin a enfermé son sociopathe de fils dans le labo pour le punir d'avoir allègrement massacré New-York et d'avoir tenté d'envahir le monde, et pendant que tu allais fricoter avec le bon frère je me suis retrouvée séquestrée avec l'autre ? » résuma Darcy, en sentant le malaise de Jane transpirer à travers le téléphone.

« Eh bien... techniquement Loki n'est pas le frère biologique de Thor mais un prince des glaces où quelque chose du genre... mais en somme, oui c'est à peu près ça »

 แŽค๐‘ข๐‘Ž๐‘Ÿ๐‘Ž๐‘›๐‘ก๐‘Ž๐‘–๐‘›๐‘’ ๐Œผ๐‘–๐‘‘๐‘”๐‘Ž๐‘Ÿ๐‘‘๐‘–๐‘’๐‘›๐‘›๐‘’ | ๐•‹๐”ธ๐•Š๐”ผโ„๐•‹โ„๐•€โ„‚๐•‚๐•ŠWhere stories live. Discover now