Livre III : l'Aube

3 1 0

Livre III
L'Aube

C'était l'heure où l'essaim des rêves malfaisants
Tord sur leurs oreillers les bruns adolescents ;
Où, comme un œil sanglant qui palpite et qui bouge,
La lampe sur le jour fait une tache rouge ;
Où l'âme, sous le poids du corps revêche et lourd,
Imite les combats de la lampe et du jour.

Charles Baudelaire, Le Crépuscule du matin

Myriam et le Cercle de ferLisez cette histoire GRATUITEMENT !