33.Adam♤

547 42 3
                                          

-Ramène-moi à la maison. Demandais-je

Elle hoche la tête, comme si c'était le premier truc d'intelligent que je disais. Je crois que c'est le cas.

J'attends qu'elle me prenne la main mais elle ne le fait pas. Elle marche en avant et j'essaye de la suivre. C'est dingue comme le sol bouge, tout autour de moi. Je me demande comment elle peut être aussi belle. Et spéciale. Je crois qu'elle se trompe de chemin. Vraiment. Normalement, c'est pas cette rue-là. Il faudrait que je la dise mais j'ai trop envie de vomir.

Et surtout, j'ai chaud. Terriblement chaud. Et je sais pas si c'est moi comme ça, qui pue l'alcool. C'est cette vodka, je me souviens. Elle avait un goût bizarre et l'odeur s'est répandue partout sur moi, sur mes vêtements, sur mes cheveux. Il devait y avoir un truc pas cool dedans.

-On est arrivé.

Je reconnais ma maison, alors que j'étais sûr qu'on était perdu au fin fond d'un village abandonné. Je veux juste dormir, m'écrouler sur le lit et ne jamais me réveiller.

-J'ai pas mes clefs.

Elle soupire.

-Dans ta poche.

Je passe la main sur la poche arrière de mon jean, et, ah, oui. Il y a une clef. Mais je vois rien, ici, dans le noir, j'arrive pas à la glisser dans cette putain de serrure à la con. Ezra me regarde. Elle devrait être amusé parce que j'ai clairement l'air d'un abruti mais elle ne rigole pas du tout. Au moins, elle ne pleure plus. C'est déjà ça.

-Pousse-toi.

Elle m'éjecte sur le côté, m'arrache la clef des mains et ouvre la porte. Ouf.

Je ne veux pas être tout seul. Elle doit venir à la maison, j'ai besoin d'elle.

-Viens m'aider...
-Adam.
-S'il-te-plaît...

Elle soupire.

Je crois que c'est au moins la dixième fois. Je ne sais pas lequel de nous deux a baissé les yeux en premier, je sais juste qu'on regarde nos chaussures et qu'on ose pas faire le premier pas. Finalement, elle murmure « allez » et s'engouffre dans la maison avec moi.

-Elle est où, ta chambre déjà  ?

Je lui montre les escaliers du doigt.

-J'espère pour toi que t'as pas l'intention que je te porte jusqu'en haut parce que je le ferai pas.

J'ai pas tout compris de ce qu'elle  m'a dit, les mots sont trop compliqués et elle parle trop vite. Mais je crois que ça voulait dire qu'elle n'as pas l'intention de me porter jusqu'à l'étage, alors je vais ramper. Pour l'amuser, et aussi parce que j'ai la flemme de monter les marches. Mais comme elle a pitié de moi, elle m'attrape le bras et me force à me relever. Alors, je suis obligé de prendre les escaliers. Fait chier.

Elle observe ma chambre de bas en haut, ou de haut en bas, je sais pas vraiment. C'est en bordel, mais je m'en tape.

-Déshabille-toi. Je regarde pas.

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant