Abysse

24 6 5


Plonger dans un abysse, l'abscisse sur la carte oubliée, silence quand on s'enfonce : absents de ce monde. Souffle au creux de l'oreille : s'envole en des bulles rondes et globuleuses. Perdre le haut et le bas ; basses envies de repos.


Je crois bien que s'y baigne une jeune fille. Dans la profondeur la plus obscure, ses cheveux blonds inventent un soleil, et ses yeux noirs ouverts, font sombrer plus bas encore les rares poissons présents pour l'observer.

Oh, abysse, l'abîme s'était ouverte jusque dans son cœur, quand elle avait oublié sa route, pour se laisser emporter dans l'eau. C'était un être extraordinaire dans un monde ordinaire.


Oh, abysse profond, accueille son cadavre.

MerLisez cette histoire GRATUITEMENT !