2 | L'œil écoute

9 0 0
                                              


Le lendemain matin le réveil fut difficile. D'ailleurs, le lit semble lui en vouloir personnellement puisqu'elle se lève avec ses empreintes sur elle. Ou alors plus plausiblement, elle avait encore dormi dans une position idiote. Elle s'étira longuement avant d'enfiler son pull. C'était son précieux, un vieux pull en laine étiré par les années, mais toujours aussi doux et chaud. Comme un croissant au beurre en train de cuire. Ou un truc du genre.

Après avoir peint un paysage enneigé en rapport avec le temps gris du jour, elle sautille jusqu'à son PC et fait trois tours de sa chaise à roulette (sans envie de vomir s'il vous plaît). Évangéline parcourt rapidement ses mails. Spam. Spam. Newsletter qu'elle survole sans vraiment lire. Vidéo qu'elle s'empresse de regarder. Et soudainement, elle se lève en faisant tomber sa chaise.

Il a répondu.
Elle relève doucement sa chaise, comme si en la reposant il se translocaliserait dans la pièce.

" De : George L.
Objet : Re: Re: Re: Contact
J'ai cherché ton pseudo sur internet, il y a plein de dessin associé à ton nom et pseudo, c'est de toi ? "

Il a répondu.
Elle n'en revient pas et écarquille béatement les yeux.

Nope. Nope. Nope.

Prise de nausée, elle éteint le PC sans plus de cérémonie et va se faire du thé. Elle jette des coups d'œil furibond à la cause de son stress. Ce n'est qu'un mail, respire. Elle se le répète comme un mantra, tentant de se calmer. Elle joue nerveusement avec ses cheveux et commence à les tresser. Son eau commence à faire des petites bulles et elle la verse dans une tasse avant d'ajouter un chinois et son thé.
Plus qu'à aller repeindre !

Bien entendu, elle se retrouve bien incapable de faire quoi que ce soit. Sa main tremble, son pinceau tombe à de nombreuses reprises, salissant au passage son sol et elle finit par tenter de dessiner avec un crayon.
Évangéline grogne alors en observant sa table sur laquelle est passée un ouragan. Elle observe d'un regard éteint son salon qui lui sert d'atelier. Bon, se motive-t-elle si elle est incapable de faire des choses précises, du ménage s'impose !

Quelques heures plus tard, sa maison reluie comme un sous neuf et de l'encens brûle près d'elle. La jeune femme est beaucoup plus calme et prête à répondre à cette épreuve du destin. Son ordinateur s'allume relativement rapidement et elle retourne sur sa boite mail.
Pour être sûre (et gagner du temps) elle relit l'échange.

" De : Évangéline T.
Objet : Re: Re: Re: Re: Contact

Oui, je pense que c'est de moi. La plupart en tout cas. Je suis artiste-peintre indépendant et poste mes dessins sur internet depuis que j'ai eut accès à un ordinateur et un scanner. "

Après tout, elle voulait se sociabiliser, c'était son but depuis quelque temps. Pourquoi pas avec cet inconnu qui semble vouloir discuter avec elle ?

----------------------

De : George L.
Objet : Re: Re: Re: Re: Re: Contact

Peintre ? Who, la classe ! Du coup, j'ai pris un peu de temps de voir en détail ce que tu fais, j'adore ton univers graphique. Tu connais Ji Di ? Ça m'y fait penser, en plus occidentale.

De : Évangéline T.
Objet : Re: Re: Re: Re: Re: Re: Contact

Je ne connaissais pas, mais internet non plus, malheureusement ...

De : George L.
Objet : Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Contact

Sérieux ? J'ai ajouté des photos prises avec mon smartphone au mail , comme ça, tu verras un peu, même si la qualité est pas top. On m'a offert ces livres quand j'étais plus jeune et je les ai toujours gardés, même si j'les ouvre pas souvent.

À tes côtés (Je suis là)Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant