Chapitre 25 : Min-Jae

824 57 73

Bonjour à tous et à toutes ^^

Je crois que personne n'avait deviné, mais aujourd'hui c'est le tour de Min-Jae ! Suite au chapitre 24, j'ai pensé que c'était important d'avoir son point de vue.

J'espère que vous apprécierez ce chapitre un peu calme, qui met en avant la relation entre MJ et Harry.

Bonne lecture :)

Prudence, 19 ans, lesbienne, correctrice pour HoMag, étudiante en lettres classiques
David, 21 ans, gay, rédacteur en chef et rédacteur rendez-vous LGBT pour HoMag, étudiant en LEA anglais/espagnol
Jade, 23 ans, pan, rédactrice féminisme et maquettiste pour HoMag, étudiante en psychologie
Ina, 26 ans, lesbienne, secrétaire et rédactrice littérature pour HoMag, community manager
Léo, 21 ans, bi, président et rédacteur témoignage pour HoMag, étudiant en sociologie
Harry, 21 ans, pan ace et trans, rédacteur politique et informaticien pour HoMag, étudiant en informatique
Min-Jae, 22 ans, gay, trésorier et photographe pour HoMag, étudiant à Centrale Paris
Sen, 24 ans, bi et non-binaire, rédacteur⋅trice pop-culture pour HoMag, développeur⋅euse
Romane, 23 ans, lesbienne, administratrice et rédactrice cinéma pour HoMag, étudiante en cinéma
Nathan, 27 ans, gay, rédacteur sexo et prévention pour HoMag, infirmier
Gwen, 25 ans, bie, vice-présidente et rédactrice courrier des lecteurs⋅trices pour HoMag, coiffeuse
Mehdi, 24 ans, gay, illustrateur pour HoMag, illustrateur et bédéiste
Max, 20 ans, gay, rédacteur interview, étudiant en journalisme
Galahad, 20 ans, bi, petit ami de Min-Jae, étudiant à Centrale Paris
Dalila, 25 ans, hétéro, meilleure amie de Jade, traductrice anglais/français

*******

— Min-Jae —

4 janvier.

J'ai l'impression que ça fait mille ans que je ne suis pas venu chez Harry. Maintenant que j'habite loin, on se voit surtout dans les bars, au local ou chez des potes qui ont des apparts plus grands. Et je crois que j'ai tendance à éviter le quartier latin depuis que je suis entré à Centrale.

Après deux ans de prépa – un an à Henri IV et un an à Saint-Louis – à emprunter les quatre mêmes putains de rues, j'avais besoin de prendre de la distance. Rien que de sortir à Luxembourg, ça m'a foutu une boule dans le ventre. Puis monter la rue de Soufflot, j'ai cru que j'allais faire une attaque. J'ai pas tenté le diable, j'ai évité de passer devant H4 et j'ai préféré contourner par la piscine. J'ai retrouvé naturellement le chemin de l'appart d'Harry. Je pourrais y aller les yeux fermés. En deuxième année, mes passages chez Harry constituaient presque mes seules sorties de la semaine.

Je croyais que j'étais passé à autre chose, que j'avais définitivement tourné la page sur ces deux années dans cette bulle étrange qu'est le triangle constitué par Henri IV, Louis le Grand et Saint-Louis, je me trompais. Combien d'années encore avant de pouvoir repasser dans ces rues sans avoir le coeur qui bat trop vite et les mains moites de stress ?

Harry vit dans la même chambre de bonne depuis trois ans. Sixième étage sans ascenseur, 9m2, les chiottes sur le palier et une isolation à désirer, mais un emplacement idéal. A deux pas de la fac de Jussieu, à côté de la rue Mouffetard. Il peut presque tout faire à pied. Il aurait sans doute pu s'installer dans un plus grand appart grâce à une coloc, mais il préfère vivre seul.

Je grimpe les six étages avec difficulté, j'ai perdu l'habitude. J'arrive enfin au dernier étage, un peu essoufflé. Je frappe à la porte d'Harry sur laquelle il a affiché des autocollants récupérés en manif. Il a peur de rien. La porte s'ouvre à moitié, juste assez pour me laisser passer. Je me baisse pour faire la bise à Harry qui se décale pour me laisser entrer.

Tant qu'il le FaudraLisez cette histoire GRATUITEMENT !