Chapitre 38

65 10 14


Harry, Drago et Sirius ne bougèrent pratiquement pas de toute la nuit. Vers 1h du matin, Drago finit par s'endormir contre son nouveau frère. Harry l'installa donc plus confortablement sur un fauteuil. Sirius se leva et s'effondra sur un autre fauteuil, des larmes silencieuses coulant toujours sur ses joues. Harry se dirigea vers lui et s'assit sur ses genoux, les bras autours de son cou.

Harry, tout comme Drago, s'endormait de temps en temps mais jamais longtemps. Ils se réveillaient maximum 30 minutes après s'être endormi, en pleurs, et mettaient plusieurs heures à se rendormir.

Sirius, lui, ne ferma pas les yeux de la nuit. Il avait le regard fixé sur son frère mais étrangement vide. Il essayait de réaliser ce que tout ça signifiait mais il n'y arrivait pas trop.

Le lendemain matin, vers 9h, Remus frappa timidement à la porte de la chambre avant de l'entrouvrir.

Sirius regarda son ami de toujours, se leva et posa son fils adoptif dans le fauteuil où il était et se dirigea vers le loup-garou. L'animagus vit que le lycanthrope avait aussi les yeux rouges, ce qui était compréhensible. Sirius serra son ami dans ses bras.

– Tu voulais quelque chose ? Finit par demander Sirius, la voix rauque.

– Maugrey voudrait savoir si tu savais déjà ce que tu voulais pour la cérémonie ou pas. Murmura Remus en détournant le regard.

Il était gêné de demander ça à Sirius alors que ce dernier venait juste de perdre son frère mais Maugrey avait raison au fond : il fallait s'en occuper sans tarder et Sirius était le mieux placer pour décider de ça.

– Désolé de venir te parler de ça maintenant mais je... Ne put s'empêcher de rajouter le lycanthrope.

– C'est pas grave Rem'... Souffla Sirius. Maugrey à raison de vouloir s'en occuper dès que possible.

Remus hocha doucement la tête. Sirius n'avait toujours pas répondu à sa question mais il préféra ne pas le brusquer.

Sirius resta silencieux pendant plusieurs minutes. Il essayait de rassembler ses idées mais son cerveau semblait fonctionner à la vitesse d'un escargot.

Il ne savait pas vraiment quoi faire : devait-il l'enterrer ? Si oui, où ? Devait-il l'incinérer ? Qui devait-il prévenir ? Quand allaient-ils faire ça ? Qu'est ce que son frère aurait aimé pour son enterrement ? Qu'aurait-il voulut ? Où aurait-il voulut reposer pour l'éternité ?

Tous ça, Sirius n'en avait aucune idée. Mais il devait prendre une décision. Et cette décision, il devait la prendre tout de suite, et pas dans deux mois.

– On va l'enterrer. Finit-il par lâcher.

– Est ce que tu sais où ?

– Quelque part où personne ne pourra venir le déranger. Donc hors de question que sa tombe soit libre d'accès. Je ne veux pas prendre le risque que les salauds encagoulés viennent le faire chier même après sa mort.

– On peut enchanter un endroit. Réfléchit Remus. Ou même mieux, on peut lancer un fidelitas à l'endroit que tu auras choisit. Tu seras le gardien du secret, comme ça, il n'y a que ceux que tu souhaite qui pourront y aller.

Sirius hocha la tête, d'accord avec l'idée de Remus et ne trouva pas quelques chose de mieux.

– Tu as une idée d'où tu veux faire ça ou pas encore ? Demanda doucement Remus.

Sirius réfléchit un instant avant de repenser à un lieu particulier.

– Kirkwall. Souffla Sirius si bas que son ami ne comprit pas.

Blessures EnchantéesLisez cette histoire GRATUITEMENT !