𝐿'𝒜𝓃𝒹𝓇𝑜𝑔𝓎𝓃𝑒

7 2 0


Il y a avait un pont
Tout près, juste à côté d'ici
Un large pont ponté
Construit pour jouer des harmonies
Et sur ce pont vivait la nuit
Toute l'âme d'un pays
Sans frontière ni économie
Rien qu'un murmure endormi

L'entends-Tu ? L'entends-Tu ?
Ce que tu n'as pas pu voir
Y chante, y chante
Et lui n'a pas peur du noir
Parce que lui, ou elle, ou le visage du milieu
N'est rien de plus qu'une voix
Qui n'a pas eu froid au yeux
Oh
L'entends-tu ? L'entends-Tu ?
Tu n'as pas besoin de voir
Écoute juste, comme c'est doux
Comme un sourire dans un miroir
Et sais-tu pourquoi dans la nuit chantait caché
Ce visage mystérieux
Non ?
Oh

Qui tourne la manivelle de l'ombre
Et berce de rêve les trottoirs
Les passants aveugles et
Ou sourds à toutes les histoires
Sais-tu, qui chante androgynie
Sais toujours mieux choisir
À définir un mot pour dire
Si entre elle ou il choisit

L'entends-Tu ? L'entends-Tu ?
Regarde bien le soir
Et comprends-tu ? Comprends-tu ?
Comment savoir, ou seulement bien pouvoir y croire
Si le visage de cette nuit qui
Cantatrice d'un choix d'autrui
A jamais Parlé d'une vie
Ou de son androgynie

Oh
Oh

Oh Oh

Oops! This image does not follow our content guidelines. To continue publishing, please remove it or upload a different image.
ℕ𝕠𝕚𝕣  𝒮𝑜𝓁𝑒𝒾𝓁 Where stories live. Discover now