26.Ezra♠ /Adam♠

618 45 0

Je me levai du lit en un sursaut, priant pour qu'Adam n'est rien entendu. Je séchai quelques larmes matinal et descendis du lit sur la pointe des pieds. Je pris mon portable puis je fis quelques pas pour sortir de la chambre avant de tomber sur un corps faisant barrière pour que je ne puisse pas sortir. Je levai la tête pour découvrir Adam le regard interrogateur.

-Tu comptais partir où comme ça ?
-Hm..je ne sais pas en fait.
Il remarqua la larme au coin de mon œil, il la sécha. Il devait se sentir impuissant face à ma dépression et j'en étais désolée .

Je voulais juste prendre l'air, souffler et comprendre que ce n'était qu'un mauvais rêve. Les choses sont tellement dure et j'ai du mal à les comprendre.

-On peut sortir s'il te plaît.

Il se décala pour me laisser le passage libre et pour aller enfiler un tee shirt. On sortit de la maison le plus doucement possible pour ne pas réveiller tout le monde après qu'il m'ait passé un sweat.

Étant sortit, on marcha tranquillement dans les rues désertes pour respirer du bon air. J'en avais vraiment besoin. Adam alluma une cigarette et il m'en tendis une que j'allumai aussi. J'avais besoin de cet air et de cette liberté pour me sortir la nuit d'hier de la tête.

- Tu ne veux toujours pas me dire d'ou viens ta cicatrice à l'épaule?

Je plantai mes yeux dans les siens et un léger sourire vint se coller à mes lèvres.
-Toujours pas.

Un petit rire cristallin sortit de ses lèvres avant qu'il ne retourne la tête pour se concentrer sur la route à prendre. On marchai dans les rues sans se soucier de l'heure où des personnes qui devaient dormir. Il faisait bon. On échangea quelques regards sans un mot. Son sourire était magnifique, je ne sais pas comment mais il était vraiment contagieux.

Dès qu'il avait le malheur de me sourire, je souriais aussi. En fait, ce n'était pas si mal que ça. J'avais besoin de sourire.

-Tu repense encore à cette nuit ?
Mon sourire disparu directement pour le remplacer par de la frustration. Mes traits devint durs. Je le sentis avoir des remords, voulant retrouver mon sourire. Je ne répondis pas à cette question, je ne le voulais pas. Je restai dans le silence, il comprit le message que j'avais voulu passer.

-Oh hm.. je suis désolé.
-Ce n'est pas grave.

On continua d'avancer prenant quelques lattes au passage sans jamais se soucier du bruit qu'on pouvait faire. Nos éclats de rire et nos chants résonnaient dans les rues désertes. On parla de beaucoup de choses, nos expériences du passé sans jamais parler de la plus sombre partie du miens. On rigola, oubliant qu'il y a peu je voulais me donner la mort, qu'une douleur était logé dans ma poitrine. J'aimais cette partie là de lui, la partie qui se foutais de tout.

Je le connaissais simplement de par son nom et de par ses attitudes mais j'avais l'impression de le connaître par cœur. J'aimais ça. J'aimais que quelqu'un que je ne connaissais pas réellement puisse me faire sourire. Ce que je n'appréciais moins c'est que de cette manière, je le laissais entrer dans ma vie.








//
Les mains dans les poches, Adam et moi passons la porte d'un magasin, le seule ouvert dans la matinée aux alentours.

Le vieux commerçant au gros bidon se réveille en nous entendant entrer. Je lui attribue un doux sourire agrémenté d'un bonjour, alors qu'il nous regarde d'un air méfiant.

ㅤㅤ Il est impoli.

Vexée par son manque de formalité, je rejoins Adam qui fend les allées, puis s'arrête au rayon où sont exposées toutes sortes de boissons alcoolisées.

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant