PARTIE 38

359K 11.7K 6.5K

Aymen: Un problème monsieur?

Policier: À priori rien d'anormal mais je doit procéder à une fouille au corps par mesure de sécurité. Veuillez retirer vos bijoux et le contenant de vos poches que vous déposerez sur le capo

Il fait la fouille et vu qu'il y a pas eu de réaction je penses qu'il a rien trouver par contre moi je commençait à stresser grave là!

Policier: Veuillez faire descendre les demoiselles sur la banquette arrière ma collègue va s'en occuper...

C'est bon je suis dans la merde! Pourquoi j'ai pris ses sachets moi aussi là...

~PARTIE 38~

Aymen: J'y vais

J'entends ma portière s'ouvrir et Aymen me secouer

Aymen: *en chuchotant* surtout te lèves pas. CHAÏNEZ REVEILLES TOI

Amir: Elle dort??

Aymen: Bah ouai elle a pas dormi de la nuit

Amir: Euh...

Aymen: CHAÏNEZ DEPECHES

Policier: Laissez-les c'est pas grave

Aymen: Non non mais c'est bon elle peut se réveiller 5 minutes

Policier: Non vraiment c'est pas grave je pense que si elle avait quelque chose à se reprocher elle ne pourrait pas dormir aussi tranquillement

Aymen: Ah ouai pas bête! Et l'autre je la réveille?

Policier: Non je vous laisse partir ça suffit

Aymen: D'accord merci

Ils remontent dans la voiture et mettent leur ceinture puis Amir redémarre.

Policier: Vous pouvez y aller bonne route messieurs

Amir: Merci monsieur

Il reprend la route mais je stressais encore MDDR j'avais peur d'me lever on sait jamais!

Aymen: C'bon Chaïnez

Amir: De quoi c'est bon?

Aymen: C'est bon elle s'réveille

Amir: Hein?!?

Je me lève et enlève direct les sachets de ma poitrine puis je les jette à Aymen. Il les ramasse et les met dans sa sacoche

Moi: Tu refais plus jamais ça

Aymen: Ouai merci

Amir: C'est quoi ça?

Aymen: Rien

Amir: C'EST QUOI J'AI DIT?!?

Aymen: OH CRIS PAS LÀ

Amir: BAH PARLES TA RACE C'EST D'LA BEUH?!?

Aymen:...

J'attendais qu'Amir pète un câble mais il s'est contenté de me fusiller du regard par le rétroviseur et de serrer les poings sur le volant...

Amir: J'vais pas m'énerver dit moi juste pourquoi c'est elle qui les avait?

Aymen: J'lui ai passé et j'lui ai dit de faire semblant de dormir pour pas qu'il la fouille...

Amir: Ok, refait ça Aymen Wollah t'es mort t'as compris?

Aymen: Ouai...

On a passé tooooout le reste du trajet en silence on entendait que la music. Je passe jusqu'à la cité personne n'avait bougé, personne n'avait parlé ça faisait peur! Kamélia s'était même pas réveillée...

《Des robes Versace aux joggings Adidas, ma vie a changé-Chronique》Lisez cette histoire GRATUITEMENT !