Le reste de la semaine passa très vite. Louise ne me parle toujours pas.

Je pense que Cameron est stressé pour demain même si il veut me faire croire le contraire.

Moi : Avoue t'angoisse.

Cameron : Nan.

Moi : Ohhhh avoue !

Cameron : Bon ok. Un peu.

Moi : Ahh je le savais ! *rire*

Cameron : En même temps je vais rencontrer tes parents.

Moi : Pas mes parents. On s'en fout de mon père. C'est l'avis de ma mère qui compte.

Cameron : Quand même, c'est important.

Moi : Ils vont t'adorer ne t'inquiète pas pour ça.

Cameron : J'espère.

Moi : T'inquiète. Par contre tu devrais aller te coucher si tu veux pas ressembler à un zombie demain *rire*

Cameron : Tu as raison. Sois prête pour 10h30.

Moi : Oui chef.

Il m'embrassa et partit. Il n'a jamais passé la nuit, exceptée la fois où je me suis endormie dans ses bras.
Bon moi aussi je ferais bien d'aller dormir.

*Eclipse de la nuit*

Je me réveilla à 9h45. Je partis tout de suite à la douche.
J'en ressortis vingt minutes plus tard. Comme c'est un jour assez important je décida d'enfiler une robe et des talons. Je ne me maquilla pas, car après tout je vais seulement chez ma mère.
A 10h26 précise Cameron frappa à ma porte. Je lui ouvris, et je dois vous avouer qu'il était très beau.

Cameron : Tu...

Moi : Tu es très beau aussi.

Les compliments c'est pas mon truc.

Tu préfère qu'on dise que t'es moche ?

Non mais ça me rend mal à l'aise.

Cameron : On devrait y aller si on veut pas rater notre train.

Moi : Ok je te suis.

Je ferma la porte à clé et on partit. On marchait doucement, où plutôt JE marchais doucement.

Cameron : Johanna dépêche toi on va le rater !

Il se mît à courir, alors forcée je me mis à courir aussi. Avec des talons c'est vraiment compliqué.
On arriva enfin à la gare, au même moment que notre train. On se dépêcha de monter dedans. Je m'affala sur un siège. Mes jambes me faisaient atrocement mal. Plus jamais je cours en talon. J'étais encore un peu endormis, et je pense que Cameron aussi. Personne ne parla durant le trajet. Cameron devait angoisser, il ne devrait pas. Ma mère est très sympas, je sais qu'elle va l'adorer. Mon père c'est une autre affaire encore.
Au bout d'une heure et demie on arriva. On descendis et on se dépêcha d'arriver à la maison. Enfin, cette fois il est hors de question que je cours.

Moi : Cameron chéri d'amour ? *sourire*

Cameron : Tu veux quoi ?

Moi : Qui te dit qu...

Cameron : Allez !

Moi : Porte moi s'il te plait.

Cameron : QUOI ? AHA NON.

Restart  ||EN RÉÉCRITURE||Lisez cette histoire GRATUITEMENT !