Chapitre 34

98 11 18

Sirius et Harry restèrent comme ça, dans les bras l'un de l'autre, quelques minutes, Drago les regardant avec sympathie et un soupçon de tristesse : il n'avait jamais connu ce genre d'étreinte paternel et ne connaîtrait sans doute jamais ça. Pour l'instant, ce qui s'apparentait le plus à ça était les étreintes avec Regulus mais bon... il n'était que son cousin éloigné après tout...

Sirius finit par se reculer légèrement pour s'asseoir sur la chaise juste à côté de Harry.

– Comment tu te sens ?

– En pleine forme.

– Et ton bras ?

– J'ai connu pire.

– C'est à dire ? T'es à combien en douleur ?

– Autours de 5 je dirai. Répondit Harry après un instant de réflexion.

– Seulement ? S'étonna Sirius.

– Ouais, aussi étonnant que ça puisse paraître, j'ai pas si mal que ça. J'ai l'impression que si la douleur augmente plus rapidement qu'au départ en présence de magie, elle diminue considérablement plus vite aussi.

– Bah tant mieux j'ai envie de dire. Fit Sirius. Mais tu es sûr que tu ne sous-estimes pas ta douleur pour me faire plaisir ?

– Non, je te jure. Sur les bois de mon patronus, je te promets que la douleur est autours de 5.

– Sur les bois de ton patronus ? S'esclaffa Drago, qui étais resté silencieux jusque là. J'avais jamais entendu ça.

– Je suis unique. Admit Harry en rigolant lui aussi.

– Fais gaffe Potter, ta tête enfle. Railla le blond.

Harry lui tira la langue et se redressa plus sur son lit en rejetant ses couvertures.

– Je peux savoir ce que tu fais ? Fit Sirius en posant une main ferme sur l'épaule de Harry pour l'empêcher de bouger plus.

– Je me lève pourquoi ? J'ai pas l'intention de rester ici toute la journée.

– Je regrette mais ça va pas être possible. Dit Sirius

– Et pourquoi ça ?

– T'as été inconscient pendant près d'une semaine après un combat acharné contre plusieurs encagoulés alors tu vas te reposer un peu plus que ça avant d'aller courir partout. Expliqua calmement l'aîné des Black.

– Mais je suis en pleine forme ! Protesta Harry. Et je veux pas courir partout, je veux juste faire une surprise aux autres.

Sirius hésita longuement.

– S'il te plaît papa. Insista Harry

– Mmmm. Finit par soupirer Sirius. Je jure que t'arriverais à me convaincre Voldemort.

– Tu te répètes. Sourit Harry

Sirius haussa les épaules et aida Harry à se lever.

– Ça va ? Tu tiens debout ? Demanda Drago en s'approchant.

– Ouais, ça devrai le faire.

Harry se dirigea vers la porte mais manqua de tomber en trébuchant.

Drago, qui l'avait suivit d'assez près, le rattrapa et passa le bras gauche de Harry autours de ses épaules.

– Essaie pas de protester. Devança Drago.

Harry, conscient que son ami avait raison ne répondit pas.

Sirius passa devant eux et tous les trois descendirent jusqu'à la cuisine, où les autres devaient sans doute manger vu l'heure qu'il était.

Blessures EnchantéesLisez cette histoire GRATUITEMENT !