ça ne guérit pas

13 4 4

Tu me manques.

C'est dingue parce que je ne pensais pas ça possible. Il n'y a que dans les livres où les gens manquent à ce point à d'autres. Mais toi, tu me manques comme ça. Tu me manques à un point.. c'est fou que parfois mon cœur soit si vide quand par moment je pense à toi.

Souvent, ça va. C'est juste un pas de côté à faire. Se dire à soi que tu n'es plus là. Tu ne le seras plus jamais. Enfin, pas avec moi en tout cas. Ne pas regarder derrière et faire comme si tout allait bien. Malgré le manque que tu crées en moi.

Les pires drogues qui nous rendent si dépendants ne te valent pas. À toi seule tu es plus attachante que la pire de ces drogues là. Juste une fois, encore une fois, j'aimerais que tu sois là. Je donnerai la moitié de ma vie juste pour que tu reviennes une soirée. Même si l'on s'engueule parce que c'est comme ça que ça devrait se passer non ? Je suis capable de tellement de choses juste pour que tu sois là.

Tu me manques bordel. Si fortement. Un vide si grand en moi. Pourquoi t'es partie putain ? T'es où ? Où es-tu ? J'ai besoin de toi. Maintenant, pas dans cinquante ans. Juste maintenant. Et toi, t'es où..? Le manque est un sentiment horrible. Il me rappelle juste ton absence.

Je pourrais me faire tatouer ton prénom à l'intérieur du cœur, pour qu'il se rappelle que tu es toujours là. Je pourrais me faire tatouer ton prénom à l'intérieur de mon cerveau, pour qu'il t'oublie enfin, comme toutes ces peines qui une fois écrites semblent s'évaporer. Je pourrais pleurer jusqu'à manquer d'eau, hurler jusqu'à me noyer dans les cris pour qu'enfin tu reviennes. Juste que tu entendes mon appel à l'aide. Je ne pensais pas avoir tant besoin de toi. D'autre voudraient que tu disparaisses pour qu'ils soient enfin libres, moi je veux juste que tu reviennes.

Tu me manques tellement putain.

Je ne peux que t'offrir des fleurs maintenant. Elles sont notre seul lien. L'impression que quand j'en achète, alors je pense à toi. Mais bordel, t'es tout le temps là. Tout le temps. Tu ne disparais jamais. Et jamais tu ne disparaîtras. C'est peut-être mieux comme ça tu ne penses pas ? Mais alors, suis-je juste condamnée à souffrir toujours de ton absence ?

Tu me manques.

Je pourrais me noyer dans mes pleurs. Tu me créés des paniques. Ton absence entraîne des crises. Elle me fait me poses des tonnes et des tonnes de questions. Sur moi. Sur maintenant. Sur hier. Sur demain. Sur dans dix ans.

Tu
Me
Manques.

Tellement.

Putain.

Le temps ne répare pas la douleur. Il l'attenue. Et ça devient tout à coup pire chaque année qui s'écoule. Et les larmes coulent. Chaque année est plus difficile que les autres. Ça signifie un an de plus sans toi.

Reviens-moi. S'il te plaît. Même juste une heure. Une heure avec toi équivaut plus que n'importe quoi. Reviens. S'il te plaît. Ne repars pas. Reste là. Je n'en peux plus de cette douleur. Personne ne pourra la guérir. J'ai besoin de toi. Tellement putain. Je te ferai voir mon monde sans toi. Parce que oui, on doit bien continuer à avancer.

Mais bordel, qu'est-ce
que tu me manques
encore et encore et
encore et toujours

Noyons-nous Sous Les MotsLisez cette histoire GRATUITEMENT !