*Psst* Notice anything different? 👀 Find out more about Wattpad's new look!

Learn More

Épisode 1 - Je veux devenir un kitsune !

15 1 0

Université de Tokyo – Janvier 2011

— Wahou, Ryuji, tu as encore les meilleures notes de la promotion cette année ! Les grandes entreprises du pays vont se battre pour t'avoir.

Ryuji, frêle étudiant de vingt et un ans, aux cheveux blonds presque roux et en bataille, haussa les épaules et s'éloigna du tableau d'affichage où brillait son nom. Son ami, élève de sa classe, s'empressa de lui emboîter le pas, extatique.

— Si on allait fêter ça ? proposa-t-il, enthousiaste.

— J'ai des choses à faire, répondit son camarade d'une voix distante. Mais merci de ta proposition, Youta. On se verra demain.

— Ah, ok..., dit-il, déçu. À demain alors !

Ryuji se dirigea rapidement vers la station de métro la plus proche, sans même regarder les bâtiments qu'il contournait. Les meilleures notes, encore une fois... Des notes qui ne lui serviraient à rien, puisqu'il n'était même pas certain de revenir à l'université l'an prochain. Un frisson le parcourut alors qu'il s'imaginait la seule et unique raison qui l'empêcherait d'être étudiant à nouveau. Si seulement. Mais pour que cela arrive, il lui faudrait...

— Monsieur, attention ! cria soudain une voix masculine.

Le jeune étudiant réagit trop tard à l'avertissement qui lui était destiné... et se prit en plein visage le panneau d'entrée de la station de métro. Le choc le renversa et il se retrouva assis par terre.

— Aïe, ça fait mal..., gémit-il en se massant le front.

L'homme qui avait essayé de le prévenir s'accroupit près de lui, et Ryuji remarqua qu'il portait l'uniforme des agents de police. Le regard du policier s'attarda un instant sur les cheveux roux, si inhabituels à cet endroit du monde.

— Monsieur, est-ce que ça va ? s'enquit-il finalement, inquiet.

— Euh oui, je vais bien, répondit le jeune homme dans un demi-sourire. J'ai l'habitude, je fais ça tout le temps.

« Ça », c'était exactement le genre de choses qu'il lui faudrait changer s'il ne voulait pas retourner à l'université quelques mois plus tard. D'aussi loin qu'il se souvenait, il avait toujours été maladroit. Une catastrophe ambulante, doublée d'un véritable casse-cou. C'était un véritable miracle qu'il soit encore en vie.

Après de rapides remerciements, Ryuji se remit sur ses pieds, puis s'engouffra dans la station. Là, il sauta dans le wagon qui venait d'arriver. La rame étant quasiment vide, il s'assit en face d'une jolie demoiselle vêtue d'une jupe bleue courte, d'une chemise blanche et d'une cravate noire. Celle-ci se fit alors un devoir de le dévisager avec insistance de ses grands yeux noirs et brillants. Ryuji avait l'habitude que l'on s'étonne de sa couleur de cheveux et se contenta de l'ignorer. S'il parvenait à atteindre son but, il n'aurait plus à souffrir le manque de courtoisie de certaines personnes trop intolérantes.

Malgré lui, son regard se tourna vers la demoiselle qui le fixait toujours, et demeura rivé au sien. Elle était plutôt jolie, avec ses longs cheveux raides couleur corbeau et ses lèvres rouges. Elle lui rappelait vaguement quelqu'un, sans parvenir à se souvenir qui. L'uniforme qu'elle portait ne lui était pas familier, mais il ne connaissait pas tous les lycées des environs. Pourtant, sa manière de le regarder directement dans les yeux n'était pas vraiment des plus polies...

Ryuji sentit une décharge électrique lui traverser le corps et le sourire de la jeune fille s'élargit. C'était impossible !

La voix enregistrée annonça l'arrivée en gare et l'inconnue se leva. Elle frôla Ryuji en passant, et dit dans un souffle :

Les Perles d'InariRead this story for FREE!