Chapitre 22 : Harry, Max, Gwen

940 62 134

Bonjour !

Je pense que la bonne surprise est dans le titre ^^ Aujourd'hui, c'est le début de la diversification des points de vue ! Je suis assez content d'être arrivé jusqu'ici !

Je ne vais pas blablater pendant des heures et vous laisser lire le chapitre. On se retrouve à la fin !

C'est Noël mais je pense que j'ai pas besoin de vous expliquer que c'est loin, très loin, d'être la fête du slip pour les personnages. TW Transphobie, antisémitisme, homophobie parentale.

Bonne lecture

Prudence, 19 ans, lesbienne, correctrice pour HoMag, étudiante en lettres classiques
David, 21 ans, gay, rédacteur en chef et rédacteur rendez-vous LGBT pour HoMag, étudiant en LEA anglais/espagnol
Jade, 23 ans, pan, rédactrice féminisme et maquettiste pour HoMag, étudiante en psychologie
Ina, 26 ans, lesbienne, secrétaire et rédactrice littérature pour HoMag, community manager
Léo, 21 ans, bi, président et rédacteur témoignage pour HoMag, étudiant en sociologie
Harry, 21 ans, pan ace et trans, rédacteur politique et informaticien pour HoMag, étudiant en informatique
Min-Jae, 22 ans, gay, trésorier et photographe pour HoMag, étudiant à Centrale Paris
Sen, 24 ans, bi et non-binaire, rédacteur⋅trice pop-culture pour HoMag, développeur⋅euse
Romane, 23 ans, lesbienne, administratrice et rédactrice cinéma pour HoMag, étudiante en cinéma
Nathan, 27 ans, gay, rédacteur sexo et prévention pour HoMag, infirmier
Gwen, 25 ans, bie, vice-présidente et rédactrice courrier des lecteurs⋅trices pour HoMag, coiffeuse
Mehdi, 24 ans, gay, illustrateur pour HoMag,
Max, 20 ans, gay, rédacteur interview, étudiant en journalisme

************************************

24 décembre.

— Harry —

Ça va bien se passer. Ça va bien se passer. Ça va bien se passer.

J'essaye de me le répéter depuis ce matin. Non, depuis vendredi soir quand j'ai pris le train de Paris jusqu'à Clermont pour retourner chez papa-maman. Enfin dans mon cas, chez maman-beau-papa. Et mon crétin de frère n'a rien trouvé de mieux que de passer le week-end chez sa copine, pour me laisser tout le loisir d'être en tête à tête avec notre mère. Je le déteste.

Par pitié, sois gentil avec ta grand-mère. Tu sais qu'elle ne comprend pas tout, elle est d'une autre époque.

Il paraît que c'est une excuse. Le grand âge. Pourtant du côté de papa, pépé et mémé s'en sortent très bien et iels sont plus âgé·e·s ! Ce n'est même pas comme si c'était une nouveauté. Elle a eu deux ans pour s'habituer, la vieille. Deux putains d'années.

— Qu'est-ce que tu fous planté dans le couloir ? Viens m'aider avec les valises ! me lance Damien en dévalant l'escalier.

Parce qu'en plus, il faut qu'on joue les larbins. Je grogne, mais suis mon frère jumeau dans la rue et le froid. Heureusement, la voiture de mamie n'est pas garée bien loin. Comme toujours, elle arrive avec toute sa garde-robe, pour trois jours. Je rêve où elle a même pris une boîte à chapeau ? Où compte-t-elle porter un chapeau ? Pitié, qu'elle ne nous force pas à aller à la messe ce soir. Ou pire, demain matin.

Je récupère une valise pendant que Damien rassemble les innombrables sacs.

— T'inquiètes, ça va bien se passer, m'assure-t-il avec un sourire.

— Parle pour toi.

C'est sûr que mamie va lui ficher la paix. Entre sa deuxième année de médecine et sa même petite amie depuis le lycée en toute hétérosexualité, je ne fais pas le poids. Je garde néanmoins ma rancune pour moi. C'est pas le moment de me faire des ennemis.

Tant qu'il le FaudraLisez cette histoire GRATUITEMENT !