10. Amour et Compagnie

131 5 3

Hermione enfouit sa tête dans ses mains. Elle devait se rendre à l'évidence. Vraiment.

Tenace, elle réessaya. Elle se focalisa sur son coeur. Il avait bien éclos comme une fleur, ses pétales frémissants au gré de ses émotions. Pourtant, quand elle se figurait ses traits à lui, il était victime d'une sorte de renaissance, comme s'il s'ouvrait de nouveau, nimbé de lumière. Elle était alors emplie d'une grande paix intérieure.

Une paix qui se dissipait malheureusement bien vite quand elle se rendait compte que ce n'était pas normal. Pas normal du tout.

Oh non.

Elle devait se rendre à l'évidence.

Penchée sur son déjeuner, elle cogitait depuis une heure, agacée d'avoir à le faire. C'était arrivé. Comment, elle n'en savait rien, mais elle était persuadée de l'être. Amoureuse de Malefoy.

Enfin, peut-être pas amoureuse "amoureuse" mais elle éprouvait quand même quelques sentiments à son égard...de tous petits et tous riquiquis sentiments...qui étaient par conséquent sans importance...

« Non mais c'est absurde ! Pourquoi serais-je amoureuse de ce type ?»

Hermione bougonnait maintenant toute seule devant son oeuf au plat. Elle avait beau chercher, elle ne trouvait pas le moment où ses sentiments étaient passés de l'affection, face au petit cafard, à de l'amour. Quand il l'avait embrassée ? Certes non. Les petits mots qu'il lui envoyait désormais régulièrement en cours...? Maaaaais noooon. Non. Ce n'était pas cela. Ses sourires narquois dans la Salle Spéciale ASPICS quand il réussissait à investir le fauteuil qu'ils convoitaient tous deux ? Dans ces moments-là elle avait plus envie de lui faire manger ses orteils. Alors quand...?

Et pourquoi chaque fois que les mots "embrasser" et "baisers" lui venaient en tête c'était son visage à lui et ses lèvres à lui qu'elle se figurait ? Cela n'avait pas de sens. Vraiment.

Ou peut être que si mais...Rhaaa, elle refusait de l'envisager ! C'était bien trop absurde et...

« Sérieusement ? Je sais que je m'efforce d'aimer l'humanité, mais c'est quand même Malefoy ! Bon, d'accord, il faut reconnaître qu'il est devenu plutôt mignon dans son comportement ces derniers temps... »

Hermione retint un sourire. Mignon. Elle trouvait Malefoy mignon. Il avait le sex appeal d'un lapinou, oui ! Un lapinou albinos...

Elle rougit néanmoins en revoyant mentalement certains flashs de ses regards brûlants et se dit que finalement, la ressemblance avec le lapinou s'arrêtait à l'albinos.

Hermione soupira. Elle était censée être autoritaire. Pourquoi ne pouvait-elle pas enjoindre son coeur à lâcher l'affaire ? Était-ce si compliqué ? Elle était mécontente. Cela ne se passait pas comme elle le souhaitait, mais alors pas du tout. Elle afficha une moue boudeuse en plantant sa fourchette dans son oeuf dont le jaune commença à dégouliner dans son assiette.

« C'est embêtant tout de même... Crotte zut flute ! J'ai un coeur trop sensible ! »

Son regard se déporta jusqu'à une certaine table et sur un certain jeune homme qui discutait tranquillement avec ses camarades. Elle le fixa, contrariée. C'était sa faute, se maugréait-elle. Lui. Méchant.

Le coeur d'Hermione fit un petit bond en voyant Zabini ébouriffer les cheveux de Malefoy qui lui retourna un regard glacial. Il était si impassible qu'elle aurait eu envie d'aller lui fourrer son poing dans la figure pour voir si son expression changeait dans ces moments-là...

La jeune femme, un sourire inconscient sur les lèvres, planta de nouveau sa fourchette dans son oeuf en réalisant que l'amour semblait la rendre bien violente.

Indulgence et Affection [Harry Potter FanFiction]Read this story for FREE!