Chapitre 12 : la tarte au chocolat

121 13 28

Aelyn aurait pu avoir beaucoup de réactions en cet instant précis. Paniquer peut-être. Rester de marbre et arborer un sourire faux, prendre les choses en main et prétendre « Lilyn, la très jolie petite absynthe qui travaille sans cesse, c'est ça ? Oui oui, je l'ai vue se rendre au marché et après elle a parlé d'aller à la plage, il n'y a aucune inquiétude à avoir ».

Mais au lieu de cela, elle devint blanche comme un linge. Son annonce l'avait tellement prise au dépourvu que la panique prit le pas sur ses capacités de réflexion. Elle marmonna un « mince » étranglé, mais tout à fait audible qu'Ezarel ne sembla pas remarquer, trop agacé par Ykhar qui continuait de trépigner comme au départ d'une course à pied.

- C'est pour ça que tu me dérange ? demanda-t-il sèchement.

Ça, c'était plutôt douloureux. Aelyn revint à la réalité mais n'ajouta rien, plutôt soulagée par l'absence de réaction de son chef de garde. Elle était un peu vexée qu'il n'ait pas l'air de faire grand cas de cette nouvelle, mais qu'il s'alarme aurait été très embêtant. Ykhar allait se faire envoyer bouler, on ne dérangeait pas un chef de garde pour ce genre de détail stupide.

C'était mal connaître la brownie : elle et l'elfe étaient probablement aussi têtus l'un que l'autre.

- Je suis allée à sa chambre et j'ai frappé à la porte. Elle n'est pas à la bibliothèque non plus. Je suis allée voir au marché et j'ai croisé Tecky qui m'a dit qu'elle l'avait quitté depuis longtemps alors qu'elle était en route pour la bibliothèque, insista-t-elle sans parvenir à reprendre son souffle.

- Peut-être qu'elle a décidé de suivre un papillon qui passait par là ! grommela Ezarel, agacé.

- Elle a sûrement changé d'avis ! intervint Aelyn en se tordant les mains. I-inutile de s'inquiéter pour si peu, n'est-ce pas ?

Ykhar mourrait visiblement d'envie de saisir Ezarel par le bras pour le tirer à l'extérieur, mais elle savait à quel point c'était une mauvaise idée. L'intéressé ne semblait pas particulièrement alarmé encore, heureusement. Il fallait qu'Aelyn apaise l'inquiétude de la bibliothécaire immédiatement.

- Peut-être dans les serres ? proposa-t-elle. La plage ? Elle est toujours occupée. Ou...

Elle grimaça tant cela lui était douloureux de l'admettre.

- ... elle était dans une foule et personne ne l'a remarquée.

Ezarel haussa un sourcil et lui lança un regard dubitatif.

- Heu... tu sais de qui on parle ?

- O-oui... une absynthe. Blonde et...

- Timide. Je ne savais pas qu'elle connaissait tant de personnes. Cela me rassure un peu sur son cas.

Son égo se hérissa comme un purroko en colère.

Elle allait le tuer. Seulement après qu'ils aient passé une longue vie heureuse ensemble, certes. Mais elle allait le tuer.

- Elle ne va pas si souvent dans les serres ! insista Ykhar, et j'ai demandé à une absynthe qui en revenait, elle ne l'a pas vue ! Je t'en supplie Ez, je t'assure, elle est bizarre en ce moment et elle a toujours eu ses petites habitues ! Ce n'est vraiment pas son genre de disparaître sans raison.

- Je n'ai rien remarqué de spécial, répondit Ezarel. Mais j'admets qu'elle aurait du mal à disparaître. Elle n'en aurait pas le temps, son emploi du temps est beaucoup trop chargé. Et ça m'étonnerait qu'elle soit du genre à l'outrepasser.

- Habituellement, elle ne s'éloigne absolument jamais du QG ! insista Ykhar. Et personne ne semble l'avoir aperçue au marché, à la bibliothèque, ni à la cantine... j'ai cru que je la trouverai ici, mais...

Ezarel - L'autre visage de LilynWhere stories live. Discover now