8. Sortilèges et Badaboum

144 9 23

Dans son rêve, Hermione était blottie contre un corps chaud. Un corps qui l'enveloppait et dont une main reposait dans son dos, tout contre sa peau, sous son haut de pyjama. Elle sourit. Elle était bien, là, dans ces bras, emmitouflée dans une couette chaude. Elle se serra plus contre ce coussin de chair si confortable qui lui servait à l'instant d'oreiller. Elle laissa échapper un soupir de contentement. Son coeur, une nouvelle fois, sembla s'ouvrir tel une fleur et une vague d'amour et de paix l'envahit. Elle était si délicieusement installée...ce rêve était décidément très agréable.

Elle remua...et se figea.

Elle remua encore, intriguée.

Tâta. Palpa.

Inspira, huma. Renifla un peu aussi. Cela sentait bon mais...

Non.

Si ?

Peut-être...

Quoi !?

Elle ouvrit un oeil. Oeil qui rencontra une peau blanche. L'autre globe oculaire suivit le mouvement du premier et se figea sur une mâchoire et un visage à demi dissimulé dans un oreiller. Des mèches blondes dépassaient de la couette qui était rabattue sur cette tête et...

Hermione cria, se recula vivement malgré le bras qui entravait ses mouvements. A cause de ce même bras, elle retomba néanmoins bien vite, et à la renverse, sur ce ça assoupit près delle.

Sa vocalise matinale et son poids tirèrent l'être qui sommeillait à ses côtés d'un monde probablement onirique ; il se redressa vivement, relâcha la taille de la jeune femme qui retomba sur le matelas, et se cogna la tête au mur derrière lui. Un cri de douleur fusa en même temps qu'un :

« Granger !?

-Malefoy ?! »

Leurs cris outragés se perdirent dans le fouillis qui régnait dans le dortoir. Un dortoir aux couleurs de Serdaigle.

Hermione, éberluée, emmêlée dans sa couverture, un Malefoy tout aussi perdu à moitié sur elle, resta un instant figée de stupeur. Comment était-elle parvenue ici ? La veille...la veille Coquecigrue avait attaqué Ron, puis l'avait collé toute la soirée, c'était bien ça...Alors comment...?

Elle arracha son regard à celui de Malefoy -elle y cherchait évidemment des réponses- quand un cri retentit. Elle laissa dériver ses yeux sur la scène qui se déroulait devant elle et resta coite. Des lits vides, d'autres contenant parfois un ou deux élèves, tous de maisons différentes, s'offrirent à sa vue. Des affaires vagabondes traînaient au sol, parfois sans réel but. Du savon semblait faire une course poursuite avec un caleçon orné de fleurs bleues tandis qu'une pile de livres se suicidait en tombant une étagère. Hermione, à travers ce désordre sans nom, reconnu un 7eme année qui tombait du lit qu'il partageait avec le professeur Chourave, ronflante et dormante. Le pauvre semblait avoir été traumatisé à la vue de la tenue et du bonnet de nuit jaune moutarde de son professeur et tentait à présent de se traîner loin de cette dernière. Des cris aigus firent grimacer Hermione quand une jeune fille de seconde année se réveilla aux côtés d'un élève plus âgé qu'elle. Des couettes volaient dans tous les sens et de toute part alors que les jeunes endormis se réveillaient, tous passablement désorientés.

« Qu'est-ce que c'est que ce schmilblick ? » s'exclama Hermione, abasourdie, repoussant l'une des jambes de Malefoy qui reposait sur sa hanche.

Le chaos qui régnait autour d'elle ne l'aidait pas à se concentrer. Elle se leva tant bien que mal et fit quelque pas, évitant une paire de chaussons atteinte de flatulences incontrôlables.

« Je rêve encore, c'est ça ? »

Elle échangea un regard perdu avec Malefoy qui, ne se souciant pas du fait qu'il était en bas de pyjama, descendit du matelas qu'ils avaient partagé et la rejoignit au milieu de la pièce.

Indulgence et Affection [Harry Potter FanFiction]Read this story for FREE!