XXIX. retrouvailles et rencontres

1.3K 56 10

Samedi matin:

Il était à peu près onze heures du matin. J'aurais pu mentir et dire que j'appréhendais ou encore que j'attendais la venue des grands Melvilles. La seule chose que j'attendais était le soir. Où j'allais enfin pouvoir retrouver Rowan. Même si elle serait accompagnée par son amie, qui qu'elle soit. Une partie de moi voulait que Rowan vienne toute seule, une autre voulait voir son autre prétendante. Oui, je voulais voir la dénommée Viktoria, un peu pour l'étudier, la toiser, pour voir si elle était plus belle, plus radieuse, plus enthousiaste, plus de quelque chose qui pourrait lui permettre de me retirer Rowan et de la retourner contre moi, en sa faveur.

En plus de Marla, Corwin avait embauché trois autres femmes de chambres pour ce long séjour que nos 'familles' allaient passer avec  nous. La maison était affolée, on parlait de partout, les accessoires et affaires de ménage éparpillés dans toute la demeure. La maison étaient très grande, très spacieuse, avec plus de douze chambres, dont seulement trois étaient habitées; la mienne, celle de Corwin et celle de Marla. Maintenant, il y aura les deux grandes suites au fond du couloirs pour mes parents et ceux de Corwin et Rowan. L'ancienne chambre de Rowan pour Rowan, et j'espère que sa copine ne dormira pas avec elle...

"Um, Hailey, je- on, ok- on vient de m'informer que les parents seront à LAX dans une dizaine de- de minutes, tu- tu viens ou-"

Je le tirai par le col de sa chemise bleue marine et l'incitai à me regarder dans les yeux. Il n'avait pas peur de ses parents, loin de là, il voulait juste tout faire pour être à la hauteur. Mais ce qu'il ne savait pas c'est qu'il était largement à la hauteur. C'est vrai, il était l'un des plus jeunes hommes d'affaires dans le pays, et surtout l'un des plus brillants. Il battait les grandes et anciennes entreprises et renouvelait le marché en un rien de temps.

"Hey, ça va. Tout ira bien, ok?" je lui disais et il hocha la tête en soupirant, une petite grimace apparut sur son visage. "Tu veux que je t'accompagne?"

"Oui, j'aimerais bien. Comme ça ils penseront que nous sommes fusionnels et toutes ces choses là de... couple." il justifia puis je ris face à sa figure crispée.

"On prend ma voiture ou la tienne?" je demandai une fois dehors.

"Tu déconnes? On va prendre la Rolls-Royce, comme ça ils-"

je le coupai.

"Oui, bien sûr, bien sûr."

Après quelques minutes, nous étions enfin arrivés à destination. Devant le grand aéroport de Los Angeles.

"Ils devraient être quelque part ici." il regarda vers une petite porte secondaire.

"Regarde, là-bas." je lui indiquai, l'endroit où il y avait des paparazzis. Putain, ceux-là ne ratent aucune occasion.

"Oui, bingo. C'est bien eux." il me disait en roulant jusqu'à devant la porte principale. "En plus ce serait bien qu'on nous prenne en photo, comme ça ça sera plus crédible." il me disait puis descendit de la voiture.

"Mademoiselle Darlington, est-ce que c'est vrai que Corwin Melville et vous allez vous marier?" une femme avec un microphone me demanda et je ne répondis pas, je me contentais de fermer la fenêtre. C'est ce que mes parents m'avaient appris à faire, depuis toute petite. Les ignorer. "Est-ce que vous vous entendez bien avec Rowan Melville, la petite soeur de votre futur mari?"

Après quelques minutes, Corwin arriva enfin, mettant les valises de ses parents dans le coffre de la voiture, précipitamment. Essayant de se contenir devant les questions incessantes des paparazzis.

Une fois que je vus ses parents, je décidai de descendre pour les saluer.

"Hailey! Ma chérie!" sa mère me prit dans ses bras et son père me fit la bise. Et puis c'était parti pour un trajet en voiture plein de questions. Je voyais que les grandes mains de Corwin étaient serrées sur le volant et qu'il essayait de rouler le plus vite possible pour échapper aux questions. Et puis, aussitôt dit, aussitôt fait, on était arrivés et comme si les femmes de chambre nous attendaient, elles se précipitèrent dehors pour prendre les bagages des Melvilles.

• AIMER HAILEY DARLINGTON •Where stories live. Discover now