XXVIII. partir

762 45 2

"Non, Viktoria, écoute. C'est un truc de famille, tu comprends?" j'essayais de raisonner la blonde si têtue.

"Et alors? Hailey n'est pas de ta famille non plus mais elle sera là aussi." elle justifia.

"Mais c'est ça le truc, on se réunit comme ça Hailey... sera de la famille." je disais avec difficulté. Je ne voulais pas que Hailey soit de la famille en étant l'épouse de mon frère. Si jamais elle devait appartenir à notre famille, ce serait parce qu'elle serait mon épouse à moi.

"Je veux partir!" elle insista. "Je ne veux pas avoir à t'imaginer entre les griffes de cette femme. Je veux être avec toi!"

"Mes parents ne voudront jamais!" je disais, mais en vrai ce n'était qu'un pure mensonge; mes parents adoraient Viktoria. Quand j'habitais encore chez eux, il y a plus de trois mois, Viktoria venait toujours à la maison pour m'aider à réviser. Ils la connaissent comme mon amie studieuse et intelligente que je devais prendre comme modèle pour le bien de ma future carrière. Bla-bla-bla.

"Tout le monde m'adore, Rowan." elle me sourit niaisement et je finis par succomber.

"Je vais voir." je lui disais et elle vint me sauter au cou, sachant déjà qu'elle avait gagné d'avance.

Après quelques heures, le soir, je me retrouvai à appeler ma chère mère. Comme quoi tout est possible...

"Oui, c'est bon." je répondis alors qu'elle avait déjà commencé à me donner ses leçons sans fin. Je voyais bien pourquoi elle et la mère de Hailey s'entendait si bien; elles étaient pratiquement identiques. "Oui, je sais." je disais puis quand elle recommençait à enchaîner ses phrases sans importance, je la coupai. "Bon, moi je t'appelle juste pour te dire que Viktoria vient avec nous en Californie."

"Oh!" elle s'exclama et je pus imaginer le sourire qui ornait son jolie visage; ma mère était très jolie femme, paradoxalement à son cœur d'acier. "Mais bien sûr! La petite Viktoria, cette fille m'a toujours inspiré confiance. Puis tu sais ce que dit le proverbe, plus on est de fous, plus on rit!"

"D'accord, merci. Aller, à plus tard."

"À plus tard, mon ange." comme si c'était vrai!

Et sur ce, je raccrochai.

"Viktoria!" je m'écriai depuis le balcon.

"Oui?" elle apparut dans l'encadrement de la grande baie vitrée du balcon, vêtue seulement d'un haut blanc et de sous-vêtements en dentelle. Putain, Viktoria! Incroyable, cette femme.

"Tu peux préparer tes valises." je lui dis, le visage neutre, et elle sourit, montrant ses dents toutes blanches. Puis elle vint s'assoir en califourchon sur mes genoux alors que j'essayais toujours de garder mes yeux rivés sur la lune et les mille lumières des bâtiments gigantesques de la ville. C'était soit cela, soit plonger mon regard dans sa poitrine généreuse et je ne pouvais pas, pas après avoir parler à Hailey au téléphone, pas maintenant que j'allais la voir dans quelques jours. Je ne pouvais juste pas.

"Regarde-moi." elle me demanda.

"Il se fait tard, Viktoria. Je suis fatiguée." je mentis, la décalant doucement de moi et lui faisant un bisou sur la joue.

***

POV: HAILEY

"Oui, c'est ce que l'on m'avait dit." Corwin m'informa, alors qu'il grignotait en me regardant de ses beaux yeux, un peu similaires à ceux de sa petite sœur.

"Ah bon?" j'étais plutôt sous le choc que Rowan avait accepté une telle chose.

"Oui, les parents ont dit qu'ils arrivent à Los Angeles samedi matin, Rowan et son amie viennent samedi soir et tes parents viennent dimanche après-midi." il continua à manger.

"D'accord." je songeais...

"Hailey, écoute, tout ira bien." il m'approcha et mit ses grandes mains, délicatement sur mes joues.

"Je sais, Corwin." Ce qu'il ne savait pas, c'est que je ne stressais pas par rapport au mariage qui approchait à grand pas, mais que j'appréhendais la venue de Rowan et ma rencontre avec son 'amie'.

"Je vais essayer de leur faire comprendre, ok? On y arrivera tous les deux." il m'encourageait. "Et je suis profondément, profondément désolé d'avoir mal réagi. Tout ça c'est à cause de moi." je voulais bien nier mais il avait raison; tout était de sa faute. "Je veux rien que ton bonheur, Hailey, et tu m'es énormément importante et je suis vraiment désolé de pas avoir compris ça plus tôt."

Il me tira pour me faire un énième câlin.

On était jeudi, deux jours avant la venue de Rowan. Deux jours avant que je puisse la voir de nouveau. Je me demande si elle s'était coupés les cheveux, si elle avait changé, si elle souriait différemment, si elle parlait différemment, si elle pensait différemment. Je me demande si ses sentiments pour moi étaient toujours les mêmes, si ils avaient diminué, ou si, tout au long de ces longues journées qui fabriquaient - malheureusement - de longs mois, elle avait développé ses sentiments envers ma personne. Si, tout au long de ces cinq mois de privation, elle avait quelque part, osé continuer à m'aimer plus follement, plus fortement.

C'était une longue soirée, en effet, et en notre qualité de petits fêtards, nous avions décidé d'inviter notre petit groupe d'amis communs pour boire et papoter. Il y avait Zara, la petite amie de Corwin et Oliver, son meilleur ami. Mayson Garland était venue accompagnée de Mara, et Scarlett, ma meilleure amie était venue avec Sophia et Baylor.

Nous avions passé la soirée à parler de tout et de rien et c'était plutôt une ambiance tamisée et calme. Jusqu'à ce que Baylor me prenne à part.

"Hey, j'ai entendu dire que Rowan vient avec sa dite colocataire." il me disait.

"Oui." je répondis simplement.

"Tu penses que tu pourras te contrôler?"

"Oui, je veux dire, si la fille ne me provoque pas, alors tout ira bien."

"Elle t'a bien envoyé des messages depuis le téléphone de Rowan, se faisant passer pour elle par la même occasion. Je pense que le minimum qu'elle pourrait faire c'est de te provoquer." il raisonna.

"Alors elle aura ce qu'elle mérite." je souris nonchalamment et il ricana doucement.

"T'es trop précieuse quand t'es jalouse." il se moqua de moi.

"Je suis trop précieuse. Point, c'est tout." je souris.

"Viens ici!" il m'incitait à venir me blottir contre lui alors que ses bras étaient déjà grand ouverts. "Tout ira bien, je te le promets." il me chuchota, et sur ce, on revint vers les autres.

Mara avait essayé de me parler de Rowan, elle m'avait dit qu'elle lui manquait énormément et ça m'agaçait vraiment. Mara n'était plus vraiment une amie pour moi depuis le jour où elle avait couché avec Rowan sans vraiment m'en parler. Elle m'avait complètement zappée et la pire partie était qu'elle savait que j'avais un faible pour Rowan!

J'avais esquivé ses conversations hypocrites en restant proche de Baylor avec lequel elle a essayé d'initier quelque chose, en vain. Il n'était pas du genre à faire son sociable tout le temps et pour une fois que ça tournait en ma faveur!

"Hey, Hailey. On a une surprise pour toi." Scarlett m'annonça en m'approchant et tout le monde se mit à me fixer, un grand sourire collé à leurs lèvres.

Quoi?

----

heyyyy!
merci pour les 10,5k, ça fait tellement plaisir.
je suis désolée, ce chapitre est assez court (probablement le plus court de tous), mais les autres à venir seront AUTRE CHOSE! préparez vous pour la rencontre explosive entre Hailey et Rowan et celle entre Hailey et Viktoria.
J'espère être à la hauteur de vos espérances.
R, xx

• AIMER HAILEY DARLINGTON •Where stories live. Discover now