Nouvelle personne

236 20 11

PDV Lune

Après cette conversation du malaise, c'est le cas de le dire, je repense à ma relationship avec Ezarel. Il n'a dit à personne que nous sortions ensemble, non? À moins que ces relous de potes de chefs de garde nous est cramés... Ouais, en même temps, on était pas les rois de la discrétion. (Ptdr j'ai faillis écrire les "rotis de la discrétion" xD)

Après plusieurs cuillérés de mon bol, je le laisse sur la table avant de me diriger vers l'infirmerie pour me faire retirer mes bandages. Enfin, si on me laisse les enlever.

Je passe la porte et Eweleïn "m'acceuillie" en tapant du pied.

Eweleïn: Tu es en retard.

Moi: Je sais.

Sans un mot, je m'assois sur un lit.

Eweleïn: Lune...

D'habitude, je l'aurais ignorée, mais elle n'a plus le ton de biatch que je lui connaissais.

Moi: Oui?

Eweleïn: Je m'excuse. Je n'aurais jamais du être dure avec toi. J'étais juste jalouse de ta relation avec Ezarel. J'espère que tu sauras me pardonner.

Elle se retourne pour régler des trucs sur ses machines bizzaroïdes. Moi, je reste stoïque. Quoi? Elle vient de dire quoi, là? Qu'elle s'excusait? Attend, c'est un rêve?

Moi: Il est vrai que j'étais... exaspérée de ta conduite. Mais le principale, c'est que tu t'excuses, non?

Elle est encore avec ses machines.

Eweleïn: Ça va te paraitre égoïste, mais j'ai espérée que tu sois quelqu'un de méchant. Comme ça, ma jalousie aurait été "justifiée". Mais tu es quelqu'un de très attachant.

Elle revient vers moi pour vérifier l'état de ma peau en-dessous d'un de mes bandages. Elle ouvre des yeux ronds.

Eweleïn: Lune... est-ce que... tes plaies se suturent aussi vite d'habitude?

Moi: Non.

Eweleïn: Qu'est-ce qu'elle t'a fait dans la cave?

Moi: Rien, à part un peu de torture.

Eweleïn: Humm... Et si... Non...

Moi: Quoi?

Eweleïn: Et si en te faisant des plaies Aménia avait fait entrer un peu de maana dans ton corps? Ce qui explique ta guérison si rapide. Le maana contenu dams cette cave à eu le temps de veillir, et donc, de devenir plus puissant.

Je considère cette hypothèse en me disant que ça serait quand même vachement cool si c'était vrai.

Moi: Bah, si c'est vrai ça serait bien.

Je hausse les épaules.

Eweleïn: C'est bon je peux t'enlever tout tes bandages.

Elle les enlève un par un avec douceur.

Avant, j'aurais pu croire qu'elle allait m'arracher la peau avec un plaisir sadique. Maintenant, je peux voir toute la bonté d'Eweleïn.

Anormale [Eldarya-Ezarel]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant