V

1.4K 100 19

J'adore cette musique.
Bonne lecture,
@sheerzz ❤️

Bonne lecture,@sheerzz ❤️

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

Isaiah

Le mercredi est ma journée favorite (parmi celles où j'ai cours, évidemment) parce que je n'ai que quatre heures de cours. Et je n'ai même pas maths! C'est donc une belle journée en perspective.

Je déambule dans les couloirs du lycée, étant donné que Kendall commençait une demie heure plus tôt et que je me voyais mal marcher pendant 25 minutes. C'est donnant-donnant je suppose.

Je me dirige vers la sortie, l'envie de fumer me compresse les poumons. A peine sorti, je sors une cigarette que j'entame immédiatement. Je soutiens le fait que la première taffe est la meilleure. J'expire, recrachant la fumée en un petit nuage grisâtre. Certains détestent l'odeur de clopes, mais personnellement elle ne me gêne pas. Je tire une nouvelle fois sur ma cigarette, accumulant le tabac au fond de mes poumons.

C'est seulement après avoir écrasé ma seconde cigarette que je remarque deux ombres noires près du portail, cachées derrière un arbre. Je décide de m'approcher discrètement. Une fois pouvant entendre ce qu'ils se disent, je m'arrête et me colle au muret. Merci James Bond.

"35 balles le gramme. Pas plus, pas moins."

Je suis presque sur de connaître cette voix, mais pourtant je n'arrive pas à l'associer à un visage. Même en essayant de regarder discrètement, je ne distingue qu'une capuche noire.

"Ça a intérêt à être de la bonne. Tu gères mec."

J'entends un bruit de plastique qui se froisse, puis de papier. Les pas s'éloignent, et une moto démarre. Je me relève, mais la seule chose que je peux apercevoir est une Honda rouge qui sort du parking du lycée.


Assis au self, entouré de Hayley, sa meilleure amie Philippine, et de Nolan, je divague. Je cherche tant bien que mal à associer un visage à cette mystérieuse voix. Alors comme ça, certains élèves bicravent au bahut? Ils doivent avoir de bonnes raisons, car tous les étudiants ici sont blindés jusqu'à la moelle.

"Isa? T'en penses quoi?"

La voix de Hayley éclate ma bulle. Je la regarde, curieux.

"Isa, t'abuses... Ça te dirait de partir faire du camping avec nous dans deux semaines?"

Du camping? Si ce n'est pas Satan qui a inventé ça, je me demande bien qui aurait pu avoir une telle idée. Je regarde ma meilleure amie avec dégoût.

"Roule moi dessus avec ta Porsche Cayenne, brûle moi, et on en reparle après, Ok?"

Nolan éclate de rire, et Philippine semble offusquée. Dans tous les cas je ne l'aime pas.

Après avoir débattu pendant de longues minutes, nous avons décidé de partir dans la maison de campagne de Hayley, à Green Bay.

"Vous voyez le mec là bas? Philippine indique Elijah du doigt. Seigneur, pas lui. C'est un canon intersidéral, on est d'accord? Hayley hoche la tête en jubilant, et Nolan lui lance un regard désapprobateur. Et bah apparement il serait gay!"

Ce n'est pas possible, pas Elijah, si? Je ricane. Si Kendall le savait, elle pleurerait toutes les larmes de son corps. Sans m'en rendre compte je me mets à le fixer. À vrai dire, je me fous un peu de sa sexualité. Ça ne me fera pas l'aimer plus.

Se sentant observer, Elijah se retourne, et son regard vient accrocher le mien. Sentant le rouge me monter aux joues, je baisse les yeux. Il m'énerve.



Après avoir eu une heure de français, je sors de cours. En pleine discussion avec Nolan, mon téléphone sonne. Je décroche; c'est Estelle.

"Désolé de t'embêter Isaiah, mais tu pourrais garder Jody cette après-midi? J'ai une urgence professionnelle, et Elé n'est pas là."

"Oui, pas de souci. Je peux être là dans vingt minutes, ça te va?"

"Tu me sauves la vie Isaiah! Je t'attends, merci infiniment."

Je raccroche et salue Nolan. Une fois dehors, par habitude, je fouille dans mon sac pour sortir mon paquet de clopes. Vide. Je jette mon paquet, la mort dans l'âme, et m'apprête à passer une après-midi chiante.

Une fois devant la maison des Jordans, je remarque une moto que je n'avais jamais vu garée ici. Une Honda. Rouge. Soudain, tous les éléments s'assemblent: le dealer n'est autre qu'Elijah.



Perturbé par les découvertes que j'ai faites, j'hésite à aller voir Elijah pour lui demander si c'est vrai. Y aller, ça reviendrait à creuser ma tombe, mais ne pas y aller serait laisser ma curiosité sur sa faim. Jody, calée devant Totally Spies, ne se préoccupe absolument pas de moi et de mes états d'âme.

Prenant mon courage (ou ma stupidité) à deux mains, je gravis deux à deux les marches de l'escalier. Devant sa porte, le poing s'apprêtant à frapper, je me pose mille et une questions. Est ce réellement une bonne idée? Mon poing s'abat sur la porte, et la réalité me frappe. Il veut m'égorger dès que je rentre dans son champs de vision, aller le voir serait juste lui tendre un flingue et m'agenouiller à ses pieds.

Étant sur le point de partir, la porte de sa chambre s'ouvre en grand. Ses cheveux tombent devant ses yeux. Son septum, différent de la dernière fois, est argenté. Il me regarde, à la fois interloqué et énervé.

Je rentre dans sa chambre sans attendre son invitation, qu'il ne m'aurait bien évidemment pas donné, et me plante au milieu de sa chambre. Soyons lucide, je suis inconscient. Je ne le connais ni d'Eve, ni d'Adam, mais j'arrive et je me permets de le juger.

"C'est quoi ton problème?" Peste Elijah.

"Bon c'est délicat, mais ce matin je suis arrivé au bahut en avance, donc je fumais dans la coure, et là j'ai vu des personnes. Donc je me suis approché, et j'ai entendu deux personnes s'échanger de la drogue. Et quand j'ai regardé j'ai vu ta moto, donc je voulais savoir si tu bicra-"

"Écoute moi bien. L'adolescent me dépassant de dix centimètres m'attrape par le col. Tu n'en parles à personne. Si j'apprends que tu en as parlé..."

Bon. Vous pouvez le dire, je suis un abruti finit. Elijah me pousse en dehors de sa chambre, et me claque la porte au nez.

Merde.

MAKE ME YOURSLisez cette histoire GRATUITEMENT !