IV

1.4K 110 14

Elijah

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

Elijah

Nous sommes tous assis autour de la table. Les adultes discutent boulot, Elé et Isaiah parle de leurs profs, et les jumeaux et Jody s'amusent avec leur nourriture. Je ne me sens pas à ma place, mais le regard inquisiteur de mon père me fait bien comprendre que j'ai intérêt à garder mon cul sur ma chaise sinon je risque de me prendre une taule.

Voir Elé si heureuse avec l'autre gamin me saoule. Je ne suis pas jaloux d'eux - loin de là même - mais je ne comprends pas ce qu'Elé lui trouve. Il est chiant, arrogant, frimeur, et bien d'autre. Parfois il me fixe avec son air narquois. La voix de Côme me coupe dans mes pensées:

"Et toi, Elijah, ça va les cours, tu es en ES, c'est bien ça?"

"Oui. Mon premier trimestre était—" je commence.

"Pas fameux, Eli a montré des difficultés, mais il s'améliore. J'ai confiance en lui." reprend ma mère, probablement en voulant éviter une explosion de verre sur le sol.

Ma mère est la seule femme que je n'ai jamais aimé. Elle est douce, belle, mais surtout intelligente. Par rapport à mon père, c'est un ange. Mon père, quant à lui, est son strict opposé. Froid, manipulateur, calculateur. Je ne comprends pas bien comment elle peut éprouver une once de sentiments envers cet homme, mais le coeur a ses raisons que la raison ignore.

Karin et Côme se contente d'hocher la tête. Mon père s'éclaircit la voix et demande:

"Alors Isaiah, les études? Que veux tu faire plus tard?"

Contrairement à toute personne censée, Isaiah regarde mon père droit dans les yeux et lui sourit. En temps normal, personne n'ose vraiment se frotter à son regard dur, presque noir. Il lui répond avec assurance:

"Ça se passe très bien. J'ai de très bons résultats. Je souhaite écrire plus tard."

Mon père sourit:

"J'aimais beaucoup écrire à ton âge. C'est une belle chose dont nous avons hérité."

Ils se sourient. Ils se ressemblent au final: narquois, méchants et cons. Eléanore rit, et tapote la tête d'Isaiah. Je lève les yeux au ciel. Il m'énerve à jouer les Monsieur Parfait alors que c'est juste un gamin pourri gâté.

Le plat arrive, et je dine dans le silence. Je m'ennuie terriblement; entre Elé et l'autre qui se tournent autour et Barbie qui me fait du rentre dedans, c'est la descente aux enfers.

Le diner se passe, et vient l'heure du dessert. Alors que nos parents respectifs se sont levés pour chercher les divers desserts, il ne reste plus que Isaiah, Elé, Kendall et moi; les jumeaux et Jody étant allés se coucher.

Le silence est pesant. Kendall me fixe, et Isaiah aborde encore son air insolent.

"J'aime beaucoup tes tatouages." admet Kendall.

"Ça fait bad boy apparemment." ricane ma soeur. Je lui jette un morceau de pain.

Je sens le regard curieux d'Isaiah, et j'ai juste envie qu'il ferme les yeux - pour toujours-.

"Je te trouve beau avec. Barbie revient à la charge. Ça te donne un air mystérieux."

Avec sa main, elle vient frôler mon poignet. Je sais qu'Eléanore la déteste autant que moi; l'année dernière Kendall l'avait humiliée aux sélections de cheerleaders.

"Pas de chance Barbie, mon frère ne s'intéresse qu'aux personnes avec un quotient intellectuel supérieur à 5."

Kendall s'étouffe et j'explose de rire. Isaiah aborde un air surpris, mais son visage cède à une expression narquoise. Eléanore la regarde et se mord la lèvre pour ne pas rire. Pourtant Kendall n'a pas l'air de vouloir s'arrêter quand elle sort:

"C'est pas moi qui me suis fait recaler de l'équipe de cheerleaders."

"C'est sur que coucher avec tous les footballeurs ça aide. Eléanore peste. Ah, et avec le coach aussi."

Kendall vire au rouge. Elle se met à bégayer des phrases incompréhensibles.

Bien fait pour sa gueule.


Le diner s'est finit dans le calme. Kendall n'a plus ouvert sa bouche mais Elé et Isaiah ont continué de se charier gentiment tout le repas. Ils m'énervent, mais si Elé est heureuse c'est le principal. Bien qu'avec lui ça me semble inconcevable.

Les invités sont partis depuis trente minutes et je fais la vaisselle. Je n'entends pas ma mère arrivée, elle se met à mes côtés pour m'aider.

"Tu as passé une bonne soirée mon coeur?"

"Ouai. Merci pour toute à l'heure. Papa m'aurait égorgé s'il en avait eu l'occasion"

Elle rigole doucement. Je sais qu'elle regrette beaucoup de choses, mais je ne lui en veux pas. Elle est amoureuse, c'est juste qu'elle ne comprend pas qu'il la manipule. Elé nous rejoint.

"Eli, t'as vu comment Isaiah te matait?"

Je m'étouffe avec ma salive. Elle est bête ou bien? Ma mère glousse. Seules elles deux savent que je suis gay - et quelques potes à moi -.

"C'est plus toi qu'il voulait sauter. Je peux pas me le voir."

"Bien sur, l'espoir fait vivre disent-ils."

"Si t'étais pas ma soeur je t'aurais égorger."

"Mais tu m'aimes?"

Absolument pas.



Allongé dans mon lit, je peste contre le monde. Contre mon père, contre les cours, contre l'autre gamin. Même si, avec le peu de lucidité qu'il me reste, toutes mes pensées se dirigent vers lui. Isaiah. Ce gosse superficiel. Son air arrogant insupportable. Son allure de premier de la classe.

Je le hais.

MAKE ME YOURSLisez cette histoire GRATUITEMENT !