II

2K 118 51

En média une de mes chansons favorites. Elle n'a aucun rapport avec le chapitre, mais je me voyais bien la mettre.
xxx,
@sheerzz

☁️☁️☁️

Isaiah Blake, @lukasrieger sur Instagram

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.


Isaiah Blake, @lukasrieger sur Instagram

☁️☁️☁️

La journée a été relativement longue. Qu'est ce que j'en ai à faire de savoir ce qu'est la notion de dérivation, sérieux? En plus de ça, Nolan et Hayley n'ont pas arrêté de se bécoter aux heures de pause; en outre, c'était insupportable.

La sonnerie retentit et le dernier cours de la journée se termine. Les premières L, soulagées d'avoir terminé ce qui semble être la pire journée de la semaine, se ruent sur leurs affaires pour les enfourner dans leur sac.

Soudain, Madame Rost, notre prof de maths, cogne son bureau avec son poing et crie avec son horrible accent basque que c'est elle et seulement elle qui peut autoriser la sortie de cours.

Je me balance sur ma chaise. Madame Rost finit d'écrire son cours, qui plus est inintéressant, puis se retourne vers la classe et nous souhaite une agréable soirée.

Une fois la prof sortie, Nolan qui est assis derrière mois, donne un coup sec dans les pieds de ma chaise en équilibre et je viens m'effondrer par terre.

"Gros, t'es pas sérieux? Je peste, j'aurais pu me casser la colonne ou encore le coccyx!"

"T'es pas en sucre Isa, du moins pas physiquement."

"T'insinues quoi?"

"T'es sensible, comme une meuf." Pouffe l'abruti qu'est mon meilleur ami.

Je lui adresse mon plus beau majeur, me relève et épouste mon jean. Je boucle mon sac, un Kånken noir, et le passe sur mes épaules. J'attends Nolan, qui lui n'a même pas finit d'écrire le cours. Cours que je n'ai pas écrit, évidemment.

Après s'être fait désirer pendant de longues minutes, Nolan arrive tout sourire et passe son bras sur les épaules de sa copine. Il la serre contre lui dans une étreinte bienveillante, et bizarrement ne cherche pas à lui laver le fond de la gorge.

Mon portable vibre. Ça doit être Karin.

De Karin, 16:43
N'oublie pas d'aller garder Jody, Elyas et Eole!
Je t'embrasse mon Isa,
Karin.

Comment oublier?

Je soupire, récupère le paquet de clopes qui traîne au fond de mon sac, et, une fois sorti de l'établissement, je m'en allume une. La première taffe est la meilleure, je soupire d'aise quand le tabac pénètre dans mes poumons. Nolan et Hayley sont partis dans la direction opposée, tandis que je reste planté comme un abruti à fumer.

D'un geste las, je jette ma clope au sol et l'écrase. L'heure de mon téléphone affiche 16 heures 51, donc je me dépêche de rejoindre la maison des Jordans.

Une fois devant l'imposante bâtisse, une maison toute blanche avec des volets gris, je toque rapidement à la porte et une petite boule d'énergie vient ouvrir. Ses cheveux blonds mal coiffées s'agitent au contact du vent, et ses yeux marrons me scrutent avec adoration. Il ne faut pas compter plus de cinq secondes avant qu'elle ne s'élance précipitamment sur moi. Je l'attrape et la soulève dans les airs.

"Isa!"

Je rigole avec elle et la repose sur le sol. Elle prend ma main et me guide vers l'intérieur. Dans le couloir, je croise le regard noir de l'aîné. Il a l'air si différent de sa famille, tout le temps caché sous une couche de vêtements sombres. Ses cheveux bruns sortent de sa capuche, et la lumière du lustre vient jouer avec l'anneau qu'il a au nez.

Il me fixe, avec un regard mauvais. Il est en terminale, mais son nom ne me revient pas. Je ne comprends pas pourquoi il ne garde pas sa soeur et ses frères.

En sortant de la pièce, il prend la peine de me bousculer. Les deux ou trois fois où j'étais venu, il ne m'avait tout simplement pas calculé. Il se prend pour qui?

Je secoue ma tête et suis Jody dans le salon. Ses devoirs sont éparpillés sur la grande table, et les jumeaux sont déjà en train de bosser.

Je les rejoins en leur ébouriffant les cheveux.

"Ça va les sales gosses?"

Ils grognent simultanément et je ricane. Elyas, le jumeaux angélique me demande si j'ai passer une bonne journée. Il ne ressemble en aucun cas à son grand frère; il a des cheveux blonds et de grands yeux bleus qu'il tient de sa génitrice.

Son frère, quant à lui, est un réel démon. Il ne ressemble pas à son jumeaux, Eole a les mêmes traits que son grand frère; il a des cheveux bruns coiffés sur un côté et des yeux marron.

Eole se plaint de ne rien comprendre alors que son frère lui demande calmement de se taire. Jody m'appelle, et me supplie de l'aider.

Elle me montre un exercice avec des fractions et nombres décimaux. On faisait vraiment ça en CM1?

Après avoir passer trois heures en compagnie de Jody et des jumeaux, je ramasse mon sac posé dans l'entrée. Estelle, la maman Jordans, vient de rentrer. Elle me tend deux billets de 10 et de 20 dollars que je fourre dans ma poche arrière.

Je m'apprête à sortir quand la douce voix de la mère de famille m'interpelle:

"Dis moi Isa, tu proposeras à tes parents de venir diner demain!"

"Avec plaisir Estelle. A demain!"

Je claque la porte derrière moi, en fourrant mes mains dans mes poches. Me retrouver avec l'étrange brun ne me réjouit absolument pas, mais je pourrais passer la soirée avec Eléanore. Elle est assez sympa.

Une fois chez moi, je pose mon sac dans l'entrée et me jette sur le canapé. Il est environ 20 heures 30, et je crève de faim. L'odeur du poulet au curry de Côme me monte au cerveau, il sent terriblement bon.

Quelle joie quand Karin crie depuis la salle à manger:

"À table!"

C'est en sautillant de bonheur que je prend place à table. Nous commençons à manger tranquillement, et vers la fin du repas je préviens Karin et Côme que nous sommes invités demain soir chez les Jordans. Avec des étoiles dans les yeux, Kendall me demande:

"Y aura Elijah?"

"C'est qui? lui répond-je. Un cousin caché?"

Karin rit.

"Mais non, c'est l'aîné, celui avec le piercing, en terminale!"

"Ah. Je l'ai vu tout à l'heure, il a l'air très... chiant."

"Langage! m'avertit Karin. Et il est très gentil. Juste... un peu perdu."

J'hausse les épaules. Kendall me foudroie littéralement du regard, et je doute que si elle pouvait, elle me tuerait.

Elijah. Mouai.

MAKE ME YOURSLisez cette histoire GRATUITEMENT !