Chapitre 16

97 8 3


Resté seuls au Square Grimmaurd, Harry et Noémie n'avaient pas grand-chose à faire.

– Quand tu disais que tu n'avais plus trop mal au bras tout à l'heure. Fit Noémie. C'était vrai ou alors c'était parce que tu voulais qu'on se concentre sur Reg' ?

– Un peu des deux. Avoua Harry. Je t'avoue que ça pique un peu. Mais rien à voir avec tout à l'heure, quand tu faisais son bandage à Reg'.

Après ça, Harry et Noémie ne dirent plus rien. Harry regagna sa chambre et Noémie l'accompagna.

Deux heures plus tard, vers 17h40, Harry grimaça légèrement.

– Ah, un patronus vient d'arriver dans la cave.

– Tu l'as sentit ?

– Oui. Mais ne t'inquiète pas, ce genre de chose fait pas très mal, surtout avec le patronus.

– Comment ça ?

– Le patronus c'est une magie très blanche, enfin je veux dire, très bénéfique. Ça fait presque pas mal. Mais je le sens toujours.

  Noémie hocha la tête.

– Bon, on va voir ce qu'il dit ? Fit Harry, en se levant.

  Noémie se leva à son tour et descendit les escaliers, son frère derrière elle. Elle ralentit un peu en arrivant dans la cuisine.

– Tu as peur Noé' ? Demanda Harry en posant sa main gauche sur l'épaule de sa grande sœur.

– Un peu. Souffla cette dernière. J'ai peur que le patronus donne une mauvaise nouvelle...

– T'inquiète, c'est un dur Regulus. Lui répondit Harry, autant pour se convaincre lui-même que pour rassurer sa sœur.

  Noémie lui fit un pâle sourire et entra dans la cuisine avant de descendre à la cave, toujours suivit de Harry.

Là, un magnifique loup à la couleur fantomatique attendait patiemment.

– C'est un peu plus compliqué que prévu. Dit alors le loup, avec la voix de Remus. L'état de Regulus est encore assez instable. Sirius refuse de le laisser seul et je ne peux pas le laisser ici, il n'est pas en état. On vous préviens quand on a du nouveau. Harry, je sais que même si ça va te faire mal, tu vas écouter ce message, alors je parle pour toi et Noémie : ne venez pas à l'hôpital. Ne vous inquiétez pas pour Regulus, on est avec lui. Restez bien sagement à la maison, je sais que c'est dur de vous demander ça mais faîtes-le, s'il vous plais.

Et le loup argenté s'évapora dans la pièce.

  Noémie regarda son frère. Celui-ci grimaçait, mais elle n'arrivait pas à savoir si c'était d'inquiétude ou de douleur.

– Harry, ça va ? Hésita-t-elle

– Ça dépend, tu parles du bras ou du reste ?

– Les deux.

– J'ai pas trop mal au bras. Et pour le reste... j'ai envie d'aller les rejoindre mais je pense que Sirius et Remus ne seraient pas trop content de me voir débarquer là-bas.

  Noémie hocha la tête en silence.

– Bon, on fait quoi maintenant ? Soupira Harry.

Noémie regarda sa montre et fut étonné de voir qu'il était presque 18h.

– Je ne sais pas si tu as faim, mais c'est bientôt l'heure de manger. Fit-elle.

– J'ai pas très faim, mais on va quand même faire à manger, ça nous occuperas au pire.

  Noémie fit un pâle sourire à son petit frère et lui passa un bras autours des épaules.

Les deux Potter remontèrent dans la cuisine et commencèrent à préparer à manger. Kréatur, qui était partit faire des courses avant que Regulus ne se blesse, revint à ce moment là. Il fut assez surprit de trouver Noémie et Harry seuls dans la cuisine.

En sentant l'elfe transplaner dans la cuisine, Harry grimaça et se retourna.

– Ah, c'est toi Kréatur. Fit-il en se frottant légèrement le bras droit.

– Kréatur demande pardon à maître Harry. Kréatur n'aurait pas dut transplaner dans la cuisine. Kréatur est désolé et est prêt à recevoir votre punition maître Harry. Fit l'elfe en baissant la tête.

– Ne t'inquiète pas pour ça Kréatur. Lui répondit Harry. Je ne vais pas te punir, d'habitude je ne suis jamais dans la cuisine quand tu rentres.

– Cela est vrai. Kréatur peut demander pourquoi maître Harry et maîtresse Noémie sont dans la cuisine à cette heure-ci ?

– On... Fit Noémie. On prépare à manger.

– Kréatur va le faire. Kréatur prépare le dîner pour 5 ? Demanda l'elfe

– Non, juste pour nous deux. Répondit Harry

– Kréatur peut demander où sont maître Regulus, maître Sirius et monsieur Remus ? Demanda respectueusement le vieil elfe.

  Noémie hésita à lui dire la vérité mais Harry, lui n'hésita pas.

– Regulus est blessé. Sirius et Remus l'ont emmené à l'hôpital, il y a presque 2h30.

Les yeux de Kréatur s'arrondirent mais il se reprit vite.

– Kréatur peut demander si les jeunes maîtres savent qu'elle est la blessure de maître Regulus ?

– Il s'est prit un Sectumsempra sur le flanc droit. Répondit Harry en se laissant tomber sur une chaise, la tête dans les mains.

– Un Sectumsempra maître ? Répondit Kréatur, ses yeux s'agrandissant de nouveau.

– Oui, pourquoi ? Fit Harry en relevant doucement la tête.. Tu connais ce sort Kréatur ?

– Kréatur connaît ce sort. Confirma l'elfe.

– Tu sais comment le guérir ? Demanda Harry, plein d'espoir.

– Kréatur connaît la formule.

– C'est quoi ? Demanda Noémie en se rapprochant également.

– Vulnera Sanentur. Répondit Kréatur.

– Tu es sûr Kréatur ? Questionna Noémie.

– Oui, maîtresse Noémie.

– Très bien. Merci beaucoup Kréatur. Fit Harry en se relevant.

Il se leva et sortit sa baguette mais se ravisa en sentant des picotement douloureux dans le bras.

– Je vais le faire. Lui dit sa grande sœur en baissant la baguette de son petit frère tout en sortant la sienne.

Harry grimaça mais lui fit un petit signe de tête.

– Fais-le ici.

– Tu es sûr ?

– Oui, je t'ai dit que ça faisais pas mal le patronus.

– Mouaif.

  Noémie invoqua donc son patronus, un magnifique aigle argenté et dit :

– Va porter le message suivant à Sirius Orion Black ou Remus John Lupin : « Kréatur connaît le contre-sort pour soigner Regulus, on fait quoi ? »

Et elle envoya son patronus.

Blessures EnchantéesLisez cette histoire GRATUITEMENT !