16

1.5K 100 0

L'heure tourne, J'observe la course des aiguilles, elles ont enfin fini par se rattraper toutes les trois le temps d'une seconde. Ca y est, il est minuit. Il y a exactement 19 années de cela, j'étais née et une année entière que je supporte ce fauteuil...

Minuit qu'Ihlem dort déjà, épuisée de sa journée. De mon côté, c'est la routine nocturne. Je compense ma solitude avec les textos de Sirine. La seule m'ayant souhaiter l’événement. De toute façon, mieux valait qu'on ne me souhaite pas cette date maudite. Bien-sur, tout cela ne pesait pas assez sur mon moral, il fallait en plus que j'apprenne d'elle, qu'Achraf s'était remit de la bagarre avec Amir et qu'il le cherchait afin de s'occuper personnellement de lui... Je suis tout simplement lassée. Lassée de ma vie et toutes ses embrouilles. J'aurais voulu crier ma détresse, pleurer mon décourage, raconter mes déceptions mais à ce moment tout ceci étaient bien au dessus de mes forces. 

Une semaine. Il me restait encore plus d'une semaine pour mettre en place une manière de le lui annoncer, sachant que nous n'étions pas sur la ville. Certes, j'avais décider de ne plus lui adresser la parole mais au final, toute ma rancune ne valait pas sa vie. Ma haine était petite fasse au poids du mal que je lui avais transmit. La blessure sur sa main marquant l'ascenseur bloquée ainsi que les coups qu'il avait prit d'Achraf par ma faute... Si il me l'avait pardonner, alors je n'avais pas raison de lui en vouloir de si peu ! Et en y réfléchissant, il n'était en aucun cas fautif de ce que je vivais. Père absent et mère défunt, une situation peu commune qu'il n'aurait pu deviner. Fatiguée de penser, mon cerveau s'endort, en comparaison des nuits passées, à une heure hâtive. Le lendemain c'est Ihlem qui me réveille.

Ihlem :_ Alleeeer, lève toi grosse ! Je m'ennuie moi. Viens on bouge dehors ?

Sommeil léger, je n'eu donc pas de mal à me lever.

Moi :_ Tu veux bouger ou ?

Ihlem :_ Chai pas, on fait l'tour d'la ville ! 

Moi :_ Asi.

Après ma douche, Ihlem m'expliqua son plan tout en avançant dans le couloir : se faufiler dans la chambre et discrètement prendre la clé de sa voiture, suivit de la promesse que nous reviendrons avant leur réveil.

Ihlem :_ Imagines y a une meuf avec ?

Moi :_ C'est pour ca j'te dis vaut mieux qu'on toc d'abord !

Ihlem :_ Nan wesh. Si il s'réveille il va jamais m'laisser la clé !... Asi, je ferme les yeux et je cherche directe sa sacoche sinon j'vais les étouffer dans leur sommeil.

Moi :_ Ouais, mais fait vite !

Elle baissa la poignet puis rentra dans la chambre. Elle réapparu quelques minutes plus-tard pendant lesquelles je surveillais le couloir. Mes épaules se baissaient de soulagement.

Moi :_ T'as mis du temps ! Il a pas cramer ? 

Ihlem, sourire malicieux :_ Nan t'inquiètes ! Ouais parce que la clé elle était pas dans sa sacoche, elle était dans son jean. 

Nous voilà assise dans la Range Rover.

Moi :_ Eh mais t'as le permis ? 

Ihlem :_ Bah nan, mais je sais conduire !

Signe contradictoire, la voiture démarra d'un bond sec, ce qui ne me rassurait pas du tout. 

Moi :_ T'es sérieuse la ? Nan c'est mort, moi j'ai pas envie de mourir le jour d'mon anniversaire ! On att...

Quand le stresse m'envahissait, des paroles se délibérait automatiquement de ma bouche, à chaque fois tout comme actuellement.

Ihlem, m'interrompant :_ Naan c'est ton anniversaire aujourd'hui ? Oh la connasse, tu m'a même pas dis wesh ! Raison de plus, on va faire la heeeeeeeeeellaaaaaaaa ! Mais d'abord on va manger, j'ai faim !

Chronique d'Alisha : un compte tragique.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !