Chapitre 11

2K 86 29

"Angie ! comment m'as-tu reconnu ?

-On ne peut pas oublier ces yeux, Finn. Tu sais bien que je les reconnaitrais entre mille."

Je la serrai dans mes bras pendant de longues minutes, sans que je m'en rende compte, elle m'avait beaucoup manqué.

"Je ne peux pas rester ici, je pourrai te causer des ennuis !

-Ne t'inquiète pas, ils ne viendront pas, la cohue de dehors les occupent largement, contrairement à... -elle inspecta les moindres petites parties de mon visage- quelqu'un qu'ils croient mort. Mon Dieu, si tu voyais le nombre de blessure que t'as, je vais aller te chercher deux, trois trucs."

En l'attendant, je m'observai dans un miroir, suspendu au-dessus d'une cheminée, et effectivement il y avait des dégâts : j'avais plusieurs coupure sur mon front et mes joues, de vilaines ecchymoses un peu partout, du sang séché collant quelques mèches de cheveux sur mon front, sans parler de la couche de poussière qui complétait le tout. Mais ça ne m'inquiétais pas vraiment, par rapport à ma blessure au cou, extrêmement douloureuse et qui saignait toujours. Je ressemblais à un mort, j'aurais pu rire de ma blague, mais vu les circonstances, ce n'était pas vraiment le moment.

"Applique ça sur ton cou. dit Angel en me tendant une compresse recouverte d'une substance étrange. C'est de la crème à cicatrisation rapide, et de plus ça désinfecte -m'expliqua-t'elle en voyant ma mine septique- allez ne fais pas le gosse !"

J'obéis donc à ses ordres, et le soulagement fut immédiat. Je savourai la disparition de la douleur, et laissai Angie soigner mes blessures au visage.

"Je ne sais vraiment pas ce que je ferai sans toi.

Absolument rien ! Renchérit-elle"

Et elle réussi à me décrocher mon premier sourire de la journée. Quand elle eut fini, la fatigue accumulé par les efforts et la douleur, se fit ressentir et je m'endormis rapidement, baigné dans un sentiment qui m'avait tant manqué, la sécurité.

Quelques années auparavant...

Je marchais dans les rues du Capitole, cherchant le lieu du rendez-vous. Je saluais les personnes qui me reconnaissaient, me forcant à sourire. Je laissais échapper un soupire, lasse, j'avais encore dû une fois abandonner Annie, mon seul réconfort était que ses crises avait quasiment disparu, elle arrivait à tenir une semaine sans en faire, elle était forte, même si elle n'en avait pas conscience, c'était probablement l'une des nombreuses raisons pour lesquels je l'aimais. Je trouvais finalement la maison, il me restait cinq minutes, je n'allais surement pas rentrer en avance. Alors j'attendis adossé contre un mur, mais ces cinq petites minutes passèrent trop vite, et à contre-coeur, j'allais frapper à la porte. Elle s'ouvrit laissant apparaitre une très jolie femme, d'environ 25ans. Ses cheveux couleur d'or étaient relevés en un chignon sophistiqué, ses yeux bleus étaient accentués par un trait d'eye-liner d'une jolie teinte marron, elle avait des pommettes hautes, et une bouche charnue maquillé de rose nacré. Elle devait faire certainement des jalouses, et contrairement à la plupart des femmes du Capitol, elle n'était pas pour le moins du monde excentrique.

"Bonjour, Finnick. Je m'appelle Angel. Dit-elle en souriant de sa dentition parfaite.

-Bonjour."

Je rentrai dans la demeure richement meublé, je m'assis sur un divan couleur prune et commençai à défaire ma chemise.

"Arrêtez ! Me stoppa-t'elle."

Je lui jetais un regard interrogateur.

"Vous voulez peut-être un biscuit avant ? Demanda-t'elle en me tendant une assiette de petits fours."

Un nouveau monde-Hunger Game FanFictionLisez cette histoire GRATUITEMENT !