2

2.1K 117 2

Achraf : Attend attend ... T'es sérieuse la ? Tu m'as pris pour un PD c'est sa ?

A cet instant précis j'ai vu que je l'avais offensé, toutes ces paroles violentes qu'il m'a dit ce n'était juste pour mon bien, il s'inquiétait pour moi, il avait un cœur qui m'était destiné et je le savais. J'en étais convaincue qu'un jour ou l'autre j'allais le lui briser. J'étais troublée je venais de me rendre compte de mes mots mais il m'avait cherché, alors j'ai explosé. Ce moment que je redoutais tant était arrivé, il fallait que je le lâche réellement car si je continuais son cœur ne serait plus brisé mais détruit, anéanti, décroché de son corps ; son amour augmentait chaque jour et je le remarquais bien.

Moi :_ Je suis désolé de mes paroles Achraf mais sa y'est c'est fini, s'il te plaît cherche pas à comprendre c'est mieux pour nous ...

Achraf :_ Nan mais déjà arrête de faire ton français ZEUBI ! T'as cru j'suis qui moi ? JSUIS UN PD POUR K'TU M'LACHES COMME AS ? NACHAV AVANT QUE JTE RENTRE DANS UN MUR !

Moi :_ S'il te pla..

Achraf :_ NIQUE TA RACE D'ICI JTAI DIS !

Son regard me donnait des frissons, je lisais la haine dans ses yeux lui qui a toujours était doux et gentil avec moi, bien sûr il y avait ces moments ou il me reprochait de trop sortir et employait des insultes à chaque bout de phrase et pourtant même quand il disait tout ces mots je voyais son amour, il avait peur pour moi, pour sa « meuf », comme il me le rappelait souvent, il ne voulait pas que je traîne dehors. Il ne voulait pas que je sois une de ces filles provocant les mâles la nuit.

Après cette violente dispute je pars sans aucune destination précise mais il fallait que je partes sinon il allait vraiment me frapper. Sur la route ce n'est plus Rihanna qui envahi mes oreilles mais des chansons triste me faisant retracer mon passé. Achraf ... Cet homme m'a tellement fait sourire et rire, je me sentais bien quand j'étais avec, mais l'amour je ne connaissais pas, ce n'étais qu'un sentiment amical que je ressentais à son égard. J'avais passé des mois à ses côtés, à rigoler à chacune de ses blagues, à apprendre chaque jour un peu plus sur lui. Il savait à peu près les problèmes que j'avais du côté de mes parents et essayait de m'aider dès que mon sourire disparaissait. Je ne me confiais pas tant que ça à lui mais il décernait quand je n'étais pas bien et c'était bien le seul qui connaissait autant ma vie même si ce n'était qu'un petit bout de l'histoire il était l'unique personne à savoir quand chez moi ça n'allait pas. 
Même quand, ni Sirine, ni mon équipe n'était au courant. 

Grâce à lui je me sentais bien, libre de parler, il m'écoutait et me réconfortait quand je ne pouvais plus faire semblant de vivre un conte de fée au quotidien. 

Ces images me repassèrent encore et toujours en tête. Je marche sans regarder autour de moi, je suis plongée dans nos souvenirs, mes esprits sont remontés tellement loin jusqu'au jour ou je l'ai rencontré. 

Sans comprendre quoi que ce soit quelqu'un vient me sortir de mes pensées ; c'était Karim accompagnée d'une fille vêtue d'une mini-jupe et d'une tonne de maquillage. Superficiellement, elle me ressemblait. 

Karim :_ Wesh Alisha ça va ou quoi ? 

Moi :_ Ah Karim salut, oui oui ça va je pensais juste à quelque chose ..

Karim :_ Wesh arrête de mito il t'arrive quoi ? 

Moi :_ Non mais c'est bon t'inquiète c'est juste que je suis fatiguée c'est tout. Sinon tu me présentes pas ?

Karim :_ Ah euh.. Bah euh elle c'est Stéphanie c'est.. euh.. une fille. ^^

Moi :_ Une fille ? Hmm je l'avais pas remarqué .. 

Stéphanie :_ Non mais Karim je suis pas une simple fille tu m'as pris pour qui ? 

Karim :_ Nan mais vas-y c'est bon tranquille ! C'est bon t'es ma meuf fais pas des tminiks ! 

Moi :_ Bref vous vous embrouillez pas à cause de moi. Je pars, je dois rejoindre mes potes !

Karim :_ Ah ouais sisi Sirine ! Bon vas-y ma tipeu j'tappel soir ce ! 

Je lui rendis un sourire en guise de « oui ». Je ne comprenais pas pourquoi sa soit disante copine ne réagissait pas quant il parlait aux autres filles en sa présence... Après tout, ça doit être une de ces filles avec qui il s'amuse et elles se s'entent appréciées à sa juste valeur, restant ainsi à ses côtés.

Après ce moment de déprime ridicule je décide de me ressaisir, j'ai toujours su garder la tête haute faire semblant d'aller toujours bien et surtout garder ce sourire constamment sur mes lèvres. 

Achraf et moi c'est terminé mais après tout c'est mieux comme ça. Plus vite je tourne la page, plus vite mon mal diminuera. Puis de toute façon ce n'était qu'un gars aveuglé par l'amour qu'il avait, je l'ai eu lui aussi et je me suis bien amusée. ( C'est de cette manière que je m’efforçais à penser. )

Je viens de me souvenir que j'ai du recevoir une tonne de messages vu ma popularité et le nombre d'amis qui sont dans mon répertoire. « 6 messages reçus. 2 appels manqués » ; c'est mon équipe et un numéro inconnu qui m'a appelé. J'avais pas vu l'heure et j'ai rendez vous dans 40 minutes sachant que je ne connais absolument pas l'endroit ou je me trouve je me demande comment vais-je arriver au quartier ! J'observe ce qu'il m'entoure et me rend compte qu'il y a un arrêt de bus pas loin, je m'y rend et constate qu'il mène à côté de mon ancien collège ; mais j'ai un problème c'est qu'il arrive dans 20 minutes et le temps qu'il aille là bas il mettra une quinzaine de minutes .. 

Enfin bref tout ca pour dire que je serais bien et bel en retard tant pis je préviendrais Sirine. Je me pose sur le banc et attend. La musique dans mes oreilles me berce et m'envoie loin dans ma bulle, je suis tellement loin que j'ai l'impression de rêver je me pince mais c'est la réalité, la vraie vie, Sofiane se tient debout sur le trottoir d'en face attendant que les voitures s'arrêtent pour traverser ...

Chronique d'Alisha : un compte tragique.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !