[Ezarel] Nuit cauchemardesque

354 30 2

- Saloperie de cauchemar ! cria Héloïse en tentant vainement de reprendre son souffle.

Elle posa son avant bras droit sur son front tandis qu'elle plaça l'autre sur sa poitrine. La sueur sur sa peau lui indiquait qu'elle avait cauchemardé bien plus longtemps qu'elle ne l'aurait cru. Sans attendre une minutes de plus et lorsqu'elle se sentit apte à se lever, elle se hissa sur ses jambes et partit en direction des douches communes en espérant qu'il n'y ait personne. De toute façon qui pouvait bien aller se doucher à trois heures du matin? Une fois devant la porte elle prit une grande inspiration et la poussa.  À son plus grand soulagement il n'y avait personne.  Toutes les lumières étaient éteintes, alors comme elle ne voulait pas se faire remarquer elle ne les alluma pas et entra dans la première douche. Alors que l'eau ruisselait lentement sur son visage elle repensa à son cauchemar. A chaque fois qu'elle fermait les yeux, elle revoyait cette homme aux yeux dorés et au plume noire, il l'attaquait puis la tuait. C'était insupportable ! Elle apposa son front sur la parois froide du mur en soufflant péniblement. Elle voulait juste que ça s'arrête...et sûrement pas que ça recommence, pas ce soir en tout cas.
Pour ce soir elle avait une solution pour ne pas être seule, se sentir bien et ne pas avoir peur. Mais pouvait-elle se permettre d'aller le voir maintenant ? De le déranger alors qu'il était probablement en train de dormir ?
Elle s'habilla rapidement et partie dans le corridor des gardes. Elle longea plusieurs minutes entre les murs du rouges du QG et quand elle arriva devant cette porte elle laissa tomber sa tête contre celle-ci. Allait-elle le réveiller maintenant ? Elle en avait extrêmement envie en tout cas. Elle plaça sa main au dessus de sa tête et la laissa glisser contre la porte...et à l'aide de ses deux doigts elle toqua deux légers petits coups. Elle se maudit un instant en entendant les froissements des draps au travers de la porte et quand le mécanisme de celle-ci s'enclencha elle retint son souffle.Ezarel se présenta à la porte, ses cheveux en bataille, sa mine moitié en colère moitié endormie et son torse nu mirent Héloïse dans l'embarras.

- Tu cherches à te faire tuer toi, dit-il en claquant sa langue.

L'empressement des deux petits coup - bien qu'ils soient léger- avaient sans grand doute dû agacé Ezarel. Son visage se tordit elle dû s'empêcher de pleurer.

- Je..bredouilla t-elle. Désolée de te réveiller... je ne sais pas ce qui m'a pris.

Elle s'éloigna lentement mais Ezarel la retint par la hanche.

- Maintenant que je suis debout, tu as intérêt à mon dire ce que tu as.

Héloïse inspira fortement pour contenir ses larmes, elle essaya de parler mais les mots se coincèrent dans sa gorge. Alors elle baissa la tête pour ne pas croiser le regard de l'elfe. Ezarel de son coté fronça les sourcils.

- Tu ne viens pas de me réveiller pour rien, dit-il sur un ton plus doux. Qu'est-ce qu'il y a ?

Elle osa jeter un regard sur la frimousse qu'affichait son chez de garde. Il avait un sourire réconfortant plaqué sur le visage. Hésitante, elle s'approcha de lui et finit par se blottir dans ses bras. C'est tout ce dont elle avait besoin pour l'instant. Elle sentit Ezarel refermer ses bras autour d'elle, son parfum l'envahit et elle ferma les yeux en serrant son pantalon. Par réflexe, sa tête se logea dans son cou et pour une fois elle se laissa aller.

- Je te ferais regretter cette étreinte, dit-il moqueur contre sa tempe.

Héloïse émit un léger rire et laissa couler une larme sur sa joue.

- Qu'est-ce qu'il y a ?
- C'est pas important, rétorqua t-elle en ouvrant les yeux.

Ezarel ne répondit rien, néanmoins il la serra plus fort dans ses bras.  En réponse Héloïse serra plus fort le pantalon de l'elfe et ses larmes s'accentuèrent. Dieu que ça lui faisait mal toute cette histoire, tous ses cauchemars. Plus elle y pensait plus elle pleurait. Cette horreur était un cercle vicieux.

OS Eldarya: Des histoires dispersées dans le monde.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !