4.2 : Excursion

542 58 4
                                    


   Le snow glisse tout seul sur la piste rouge verglacée, Julie et Tristan sont devant, tandis qu'Elio me suit de près.

— Accélère ! hurle-t-il.

   Je l'insulte de tous les noms intérieurement, et continue à zigzaguer et à soulever des gerbes de neige à chaque virage. Devant moi, Tristan et Julie sortent en hors-piste et disparaissent à l'intérieur de la forêt de conifères qui borde la piste. Je les suis, ralentis légèrement, et la lumière du soleil disparaît. Tout est silencieux, nous ne parlons pas. Seul le bruit de nos snows glissant sur le tapis blanc brise le silence rendu sourd par la neige. Mon ouïe et ma vue se tendent.
Je glisse mes regards dans les profondeurs de la forêt ; de temps à autre, un rayon de soleil réussit à percer et illumine la neige immaculée. Sans étonnement, des feuillages je parviens à distinguer chaque feuille, des troncs lisses je vois les rainures, plus sombres. Les bruits se font plus forts, les sensations aussi, est-ce la panthère ? Se délecte-t-elle aussi de ce passage à travers un de ses territoires : la forêt ?

Soudain, une perdrix s'envole d'une branche et s'enfonce dans la forêt. Mon mouvement est instinctif, je vire de bord brusquement, parviens à glisser quelques mètres dans la poudreuse avant de m'enfoncer. Sonnée, je reste quelques secondes abrutie par mon geste, alors qu'Elio m'engueule car il a été obligé de s'arrêter. Je me dépêche de rejoindre le chemin, et cette fois, Elio me passe devant en me faisant un sourire taquin. Abruti. Je me remets sur mon snow et tente de trouver une explication à la perte de contrôle de mon corps jusqu'à ce qu'on ressorte de la forêt. Ce n'était pas moi qui commandait à ce moment là, non, ce n'était pas moi. Cette perte de mon moi a succédé à l'apparition de la perdrix dans mon champ de vision et n'a duré que quelques secondes, le temps que je vire de bord. Je soupire, peut-être aurait-il fallu que je revienne à la convocation du Repère hier. Et au fur et à mesure que je réfléchis, je me dis que j'ai eu tord. Je n'aurai pas dû sécher, mais dans le même temps, au fond de moi, ma fierté se rengorge. Je décide de reporter ce problème plus tard, on verra bien ce qui se passera...

   La journée se déroule sans autres incidents et nous la finissons par un passage au snowpark, mon moment préféré avec Julie. La petite blonde dévale d'ailleurs déjà la pente, sautant les bosses de plus en plus grandes. Elio la suit et je m'élance derrière lui, le sourire aux lèvres et le cœur battant. Les bosses se succèdent et je tente plusieurs figures, appréciant le froid qui me gifle le visage et cette perpétuelle sensation de tomber. Toujours plus bas. Finalement, c'est avec déception que nous franchissons la limite du snowpark, et nous nous arrêtons tour à tour en dérapant. Tristan est le dernier à apparaître et en profite pour nous envoyer une gerbe de neige dans la figure, qui s'incruste ensuite sous nos vêtements.

— Maaaaiiiiis... hurle Julie en bêlant. Et aussitôt, Elio s'empresse de l'imiter d'une voix suraiguë.

— Maaaaiiiiis...

   Ma meilleure amie le frappe du bout de sa moufle et Tristan éclate soudainement de rire.

— C'était super cette journée les amis, on refait ça bientôt ?

— Bien sûr ! fais-je d'une voix enthousiaste, une bouffée d'adrénaline remontant déjà à la surface rien qu'à la pensée d'une nouvelle excursion.

— Ah non ! lance Elio en fronçant les sourcils derrière son masque, elle est trop lente ! La prochaine fois on l'emmène pas !

— Trop aimable ! répliqué-je ironiquement.

   Il me refait son sourire taquin, me lance un clin d'œil avant de dévaler la pente vers la voiture. En face de nous, le Soleil est en train de se coucher, colorant la neige de reflets rosés. La vue est d'ailleurs magnifique, les nuages bas forment une couverture blanche qui ne permet pas de voir la vallée. Les sommets immaculés se dressent vers le ciel teinté d'orange, et les quelques conifères que nous voyons apportent une touche sombre et froide à l'ensemble beau et chaud.

Tome 1 : Le Reflet de l'HiverOù les histoires vivent. Découvrez maintenant