~49~

2.5K 165 57







As Salam Aleykoum

( Excusez moi du retard j'suis désolée ! 😣 )

« Ça me semble logique de rien dire à une poucave 🤭 »









Ton pire cauchemars - On commence un jeu, ça te dit ? 🙂

J'dois pas affoler Ayesha, reste calme Safa. Réfléchis.

Après avoir réfléchit, j'écris puis regarde ma réponse et appuie sur envoyer.

Moi - C'est quoi le but ?

Ton pire cauchemars - Qui va rendre fou l'autre. Pourquoi tu veux savoir ?

Moi - Pourquoi pas ? Ton jeux me plait pas.

Ayesha : On est arrivé.

Je relève la tête, nous sortons de la voiture, putain sa maison elle rigole pas. Elle est grave grande et surtout sécurisée.

On dépasse le portail, mon téléphone vibre, je regarde la notification :

Ton pire cauchemars - Ce que tu sais pas c'est qu'on joue depuis que je t'ai envoyé un message.

Cerveau : Wallay bilay tu continues sans moi.

Bâtard me lâche pas wesh. Je reste à lire le message, c'est simple d'être plus intelligent que moi en plus.

Ayesha : Tu rentres ?

Je lève le regard vers elle, j'hoche la tête puis entre en retirant mes chaussures.

Ayesha me parlait, mais j'étais complètement dans ma bulle, j'avais l'impression elle essayait de me parler sous l'eau. Seul une chose m'a attiré l'attention : une pièce assez égarée.

Instantanément je re-entends Ayesha.

Ayesha : C'est le bureau de Gianni, tu veux aller voir ?

Je me tourne vers elle, curieuse que je suis, j'ai hoché la tête en souriant puis on avance là-bas. Ayesha se retourne vers moi.

Ayesha : Surtout n'en parle jamais à personne.

Moi : Y a le secret des Illuminati ou quoi là-bas ?

Ayesha : Y a les informations que seul un chef de police peut voir.

Moi : Comme ?

Ayesha : Il peut tracer avec des ordinateurs puissants la localisation exacte de quiconque juste en se basant sur un téléphone tout comme sur un mini-traceur.

Moi : Louuuuuurd, j'vais dire à Naïm d'aller chez les keufs.

Ayesha ( en riant ) : Chut et viens.

On entre, déjà la moitié de la pièce c'est des ordis, j'espère sincèrement pour eux qu'ils vont pas se faire braquer.

Safa | Tenir sa promesse ...Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant