OS // La Femme vue par Sherlock Holmes // (Sherene)

52 9 14

Écrit à l'origine en cours de français d'après l'énoncé : faire à la manière de Flaubert la description élogieuse d'une personne. Je ne sais pas si le côté Flaubert a vraiment été respecté, mais en tout cas je me suis bien amusée à faire le portrait de cette Femme exceptionnelle !

~•~

Si ingéniosité et froideur avaient dans l'existence des synonymes d'une force égale, c'est avec ceux-ci et tous leurs dérivés que j'aurais décris cette apparition, car celle-ci n'en était pas moins que le reflet de mon cher ami Sherlock Holmes, plus fidèle encore que ne l'était l'original à lui même. Même s'il ne laissait rien paraître et conservait sur les traits un masque d'une alarmante neutralité, je le savais agité par ce tableau qui se peignait devant nous. Elle nous faisait face en silence, un sourire carnassier à peine camouflé étirant ses lèvres carminées, et dans le calme électrique que nous livrait son aura, je pouvais pressentir la tension de l'assaut au regard qu'elle menait au détective.
Et ce regard, oh, quel regard !

Il n'y avait que la glace dans ses yeux, qui m'aveuglait, qui nous aveuglait tous deux, un brasier gelé aux reflets de fusion. Elle n'invitait pas, elle provoquait, tout son corps était tendu dans ce seul but, illuminant l'ébène de ses cheveux contre ses épaules fines, et cette peau d'une carnation si pâle que même sa robe blanche semblait s'enflammer. Soudain je me sentais minuscule face à ces deux géants, Holmes la fixait avec tout le tourment du monde, comme une malédiction, mais avec cette intrigante passion qui le dévorait sur toutes les scènes de crimes. Moi je la voyais comme un mystère, une écrasante énigme devant laquelle je ne pouvais que m'incliner, elle qui de sa taille de femme avait mis le plus grand génie que j'eus connu à genoux. Dominatrice, sensuelle, mais trop froide pour que l'on ose la toucher, voilà ce qu'elle était, ce qu'elle renvoyait dans le plus mince de ses soupirs.

Le cœur congestionné par cette admiration muette qui envahissait l'air face à sa prestance, Holmes fit volte face, la tête toujours aussi fière, mais envahi par un trouble incontrôlable que je discernais sous les muscles tendus de sa mâchoire, et sans rien ajouter, quitta la pièce. Pris de court par la lueur victorieuse dans le regard qu'elle posa sur moi ensuite, je ne pus que me retourner gauchement et rejoindre mon ami avant qu'il ne m'abandonne sans plus de pitié. Et alors que je m'effaçais vers l'extérieur, je sentais comme sa main me brûler l'épiderme.

Elle m'avait transpercé, et je fus certain de ne plus jamais l'oublier jusqu'à ma mort. Ce jour là je vis Sherlock Holmes s'incliner devant Irène Adler, et jamais plus il ne l'appela par son prénom : elle était devenue La Femme à ses yeux, plus supérieur à lui qu'aucun autre être aurait pu aspirer l'être.
Bien plus en tout cas que ce que je ne serais jamais.

Oops! This image does not follow our content guidelines. To continue publishing, please remove it or upload a different image.
Ꭶherlock Ꭶtory Ᏼook Read this story for FREE!