Epilogue

4 0 0

Bilevert arriva au château sur le dos d'Eole, le plus beau rapace que Bilevert ait connu. Mais il ne devait pas tarder, car à chaque minute de plus qui s'écoulait en bavardage, le roi devenait de plus en plus malade...

"Nous y voilà ! Maintenant Eole, rejoins Arowana et remercie tout le monde de ma part pour l'aide qu'ils m'ont apportée. Au revoir ! Et merci pour le voyage."

Bilevert frappa énergiquement à la porte du château et entra.

Il se présenta devant le roi, prit les deux parties de la statuette entre ses mains, récita les paroles magiques et assembla la statuette. Celle-ci émit une douce lumière qui illumina lentement le château tout entier.

Le roi, étonné de la douce lumière créee par la statuette se frotta les yeux et fut instantanément guéri

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

Le roi, étonné de la douce lumière créee par la statuette se frotta les yeux et fut instantanément guéri. Il se leva vigoureusement et dit :

"Cette lumière ! Je me sens mieux ! Beaucoup mieux ! J'ai retrouvé ma force d'antan !"

Il mit sa couronne et regarda Bilevert :

"Grand merci à vous... heu ! ... Bilevert ! Ajouta-t-il. Demandez-moi ce que vous voulez, cela vous sera accordé.

- Ce que je vous demande, c'est de vivre en paix avec votre cour et vos sujets, pour toujours...

- J'y prêterai la plus grande attention, comme je l'ai toujours fait... Autre chose ?

- J'aimerai un peu d'aide pour construire ma nouvelle maison. Peut-être pourriez vous m'envoyer quelques uns de vos hommes pour m'aider...

- Ce sera fait ! Je demanderai les meilleurs ouvriers de Sylvestra ! Et... Merci encore cher Bilevert, je me souviendrai de vous, vous êtes la perle rare de notre monde.

 Merci encore cher Bilevert, je me souviendrai de vous, vous êtes la perle rare de notre monde

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

- Je ne pense pas être si important vous savez, j'ai été beaucoup aidé...

- Vous êtes modeste Bilevert, c'est une qualité qui se perd de nos jours ! Je compte bien vous revoir d'ici peu. Mais... Vous avez sûrement quelque chose de mieux à faire que de m'écouter.

- Vous êtes un bon roi majesté, c'est une qualité qui se perd de nos jours !

- Ha ! Ha ! Allez-y mon brave, je ne vous retiens pas plus longtemps.

- Ne vous en faites pas majesté, je vous reverrai bientôt !

- J'y compte bien !"

Le nain ou Bilevert plutôt, savait ce qu'il disait...

Il savait qu'il allait revenir un jour...

Mais quand ? Seul le temps nous le dira !

Mais quand ? Seul le temps nous le dira !

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

À suivre...

Bilevert - Tome 1 - Édition 2007 (Version ré-éditée)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !