Chapitre II : Une renarde prisonnière

4 0 0


Après une longue marche à travers la grande plaine de Sylvestra, Bilevert grimpa les montagnes qui en formaient les frontières. Il rangea la carte que lui avait remis l'archiviste, et sut que Scorpus n'était plus très loin... peut-être même dans la maison au toit de paille qui lui faisait désormais face.

Une fumée de couleur indéfinissable sortait de la grosse cheminée. En s'approchant davantage, une odeur nauséabonde surprit Bilevert, qui n'eut plus aucun doute : c'était la maison d'un sorcier maléfique en pleine cuisine.

Il frappa à la porte de la maison, mais personne ne répondit.

Il prit une pierre taillée, découpa un espace suffisant dans une des fenêtres en papier huilé, et put ainsi tourner la poignée de l'extérieur pour entrer.

Après quelques instants, ses yeux s'habituèrent à l'obscurité de la pièce. Il put voir un sorcier profondément endormi, affalé sur une énorme table.

Tous les murs étaient couverts d'étagères pleines de livres, de parchemins anciens, de fioles bizarres, d'animaux empaillés, ainsi qu'une grande quantité de bocaux remplis d'insectes, de crapauds, limaces, et autres bestioles écœurantes.

Un énorme chaudron, suspendu par une chaîne au-dessus du feu, contenait un liquide épais, verdâtre, qui bouillonnait de façon inquiétante.


La cheminée réchauffait le dos du sorcier endormi.

Sur la table où reposait le sorcier, un petit papier mettait au défi l'apprenti de Scorpus, car c'était bien lui, de réaliser une potion qui parviendrait à lui créer un animal de compagnie : un serpent. Grâce à ce papier, Bilevert apprit le nom du dormeur, et put prévoir un plan pour l'interroger. Il tenta alors de l'effrayer pour savoir où se trouvait Scorpus.

Il s'approcha derrière le dormeur puis, prenant une voix sépulcrale, il cria : « Vircis !! Réveille-toi ! Je suis la mort et je viens te prendre... »

Le sorcier, réveillé en sursaut, sauta sur ses pieds pour faire face à son ennemi.

Bilevert, aidé par l'obscurité de la pièce, s'était caché dans l'angle de la bibliothèque, il profita de sa surprise pour lui ordonner :

« Dis-moi où se trouve Scorpus, et peut-être t'épargnerai-je ! »

L'apprenti, effrayé, montra le mur de la bibliothèque puis, reculant, il trébucha sur un crâne qui traînait au sol et renversa la marmite au passage.

Il tomba lourdement dans le liquide renversé et se mit à fondre comme une glace au soleil.

« Zut ! Dit Bilevert. Me voilà bien avancé ! Comment vais-je trouver Scorpus ? »

Il cherchait ce que l'apprenti avait bien voulu dire en montrant le mur où il y avait la bibliothèque.

Il regarda attentivement chacun des livres, et essaya de trouver un accès caché en secouant le meuble.

Celui-ci était indécrochable du mur. Bilevert, concentra son attention sur la bibliothèque. Au-dessus de celle-ci, l'œil d'un hibou empaillé sembla cligner en reflétant la lumière du feu. Bilevert, attiré par ce phénomène, escalada les étagères puis, poussa le hibou sur le côté.

La bibliothèque commença à trembler, et pivota lentement, découvrant un petit passage par lequel sortait une vapeur froide et sinistre. Bilevert descendit du haut du meuble, fit deux pas dans le tunnel, et comprit à l'odeur que c'était un passage menant à une crypte.

Ses connaissances et sa sagesse l'avaient préparé à toutes sortes de rencontres bizarres, c'est pourquoi il partit explorer ce très inquiétant tunnel qui s'enfonçait sous la terre.

Bilevert - Tome 1 - Édition 2007 (Version ré-éditée)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !