Chapitre 12

21 4 1

À l'autre bout du monde, une jeune femme laissait son regard se perdre dans les collines verdoyantes de la Nouvelle-Zélande. Elle contemplait ce paysage préservé de l'espèce humaine depuis si longtemps. Les anciens habitants de cette île l'avaient protégée, créant ainsi une réserve naturelle. Lilias y avait établi la demeure de son clan, bien que sa domination s'arrêtât à la frontière de la zone neutre où se dressait la ville de Vauldorne. Ce territoire neutre abritait le Conseil des Deltas ; ce système permettait de réunir les Louves, ainsi que leur Alpha, dans un lieu ne dépendant d'aucun chef. Les débats et les décisions restaient donc libres, sans la pression d'un maître des lieux. Charlotte avait été emmenée dans cette cité où le conseil se préparait. Lilias avait averti les clans de son arrivée et de l'aide qu'elle réclamait : le sujet était, dès lors, à l'ordre du jour.

Contre toute attente, la noble assisterait également à l'assemblée. Cassie expliqua qu'en tant que Delta, Charlotte y possédait une place légitime et le droit de s'y exprimer. Sa présence et la protection des Six ne seraient pas remises en cause, seul son appel à l'aide figurait au programme. L'immortelle l'invita alors à la suivre, pénétrant ainsi dans la salle du Conseil. Des sculptures en bois et en pierres décoraient les lieux, lui donnant un air mystique. Des animaux et de la végétation ornaient la pièce avec de sublimes détails. Les Skryta'lian vénéraient la nature, ils la protégeaient et la respectaient plus que leur propre vie ; le livre lu à Sepra le mentionnait clairement. Au milieu se dressait une table en bois recouverte de cuir. Celle-ci formait un C ; grâce à cela, chaque membre se voyait et pouvait interagir.

Le rang des Deltas se trouvait au niveau des Alphas, peut-être même au-dessus. Ces femmes ne subissaient aucun courroux de la part des leurs : droites et fières, elles respectaient et étaient respectées ; sages, elles soumettaient sans imposer. Ces Louves maîtrisaient les dominants en cas de conflits d'un simple regard. Elles étaient le pilier central ; s'il était détruit, le fonctionnement actuel des clans sombrerait dans le chaos, la lutte pour le pouvoir et la violence, comme au temps de la Première Génération.

Charlotte admira rapidement la salle avant d'entrer dans le cercle, se tournant vers les supérieurs. Ce fut l'unique femme parmi eux qui démarra le conseil.

— Bienvenue, Charlotte De Lacour. Nous sommes ravis de vous accueillir à Vauldorne. Je me nomme Célinia. Voici Cato, Zaché, Elzédor, commença-t-elle en désignant les membres à sa gauche, puis Lilias et Nalpha. Lilias nous a expliqué la situation. Cependant, je crains fort que cela ne devienne rapidement un problème.

La jeune humaine ferma les yeux, elle s'attendait à un refus pur et simple.

— Nous ne pouvons malheureusement pas intervenir maintenant ni organiser une mission de sauvetage, compléta Nalpha.

— Je m'en...

— Laisse-moi... laissez-moi terminer, ma Dame, coupa-t-il en levant la main. La raison est que nos troupes encerclent actuellement les repaires de l'Ordre des Frères. L'assaut sera donné dans quelques jours. Il est donc impossible pour nous de réorganiser nos armées.

Le Skrytalian expliqua la situation avec calme et sérénité. Il semblait doté d'une grande sagesse. Il avait été transformé tard dans sa vie, d'où ses cheveux déjà grisonnants ; son âge et ses anciennes fonctions au sein de l'Église lui donnaient un tempérament moins nerveux que la plupart des Alphas. La Savoyarde jeta un coup d'œil vers les Deltas, essayant de repérer le moindre geste de soutien, mais aucune d'elles ne prit la parole, se contentant d'écouter. Pourtant, Cassie fit un léger signe de tête, encourageant ainsi Charlotte à leur faire confiance. Céleste se retrouverait au milieu de cet affrontement, sa méfiance était naturelle. La fillette était démunie : elle n'avait aucun pouvoir et ne savait pas manier les armes.

Skryta'lian : T1 - ExtinctionLisez cette histoire GRATUITEMENT !