Drive

191 19 13

Bonjour,

Voici (encore) une nouvelle avec mes lesbiennes Ingrid et Fantine.

Deux autres nouvelles sont dispo sur ces personnages (cf mon profil Wattpad) : La fille au révolver et This Is What Makes Us Girls.

N'hésitez pas à aller faire un tour ;)

Bonne lecture

***

Quand Fantine m'a demandé de louer une bagnole, je n'ai pas posé de questions. Elle m'a demandé ça par SMS, comme elle m'aurait rappelé d'acheter des serviettes hygiéniques et une pizza. J'ai d'abord cru qu'elle me faisait une blague, j'ai failli lui répondre une connerie en lui demandant si madame préférait une Renaud ou une Porsche. J'ignore comment j'ai finalement percuté que c'était sérieux. Pire, que c'était grave. Parfois, elle me dit qu'on a une connexion toutes les deux, parce qu'on pense la même chose au même moment. Pas tout le temps bien sûr, juste des fois. Disons que ça arrive et que ça la fait sourire. Elle se donne un genre scientifique, mais en fait elle a ses côtés stupidement romantiques. À croire qu'elle a lu trop de contes de fées quand elle était petite.

Louer une bagnole. J'ai répondu « ok » et trente secondes plus tard je recevais « je te rembourserai ». C'était gentil à elle de s'inquiéter de mes finances. Ça me dérange de parler de fric avec elle, elle a beaucoup plus de thune que moi. Au début, je ne m'en rendais pas compte, mais depuis qu'on a aménagé ensemble, impossible d'y échappe. J'ai quitté mon studio de 15m2 pour me retrouver dans un appartement qui me paraît immense dont je ne peux même pas payer le quart du loyer. Fantine a dit que ce n'était pas un problème parce qu'elle a un bon salaire. Un très bon salaire. Je n'ai rien dit, mais ça ne m'a pas empêché d'avoir un peu honte. Je sais que ce serait parfaitement stupide de se priver d'un bel appartement pour aller se marcher dessus dans un studio minuscule de manière à faire 50/50, mais je suis toujours gênée lorsqu'elle a fait le chèque du loyer au début du mois. Pour rigoler, elle me dit que je suis sa cuisinière à domicile et sa prostituée de luxe. Mais ça ne me fait pas rire du tout.

C'est pour ça que je lui ai dit de ne pas s'occuper du fric pour la location. J'ai ma fierté. Le problème, c'est que je ne sais toujours pas où elle compte aller avec cette voiture. La connaissant, je dois m'attendre à tout. Elle va me demander de l'amener en Russie pour l'aider à infiltrer une mafia internationale. Ou peut-être de la conduire jusqu'en Chine, juste parce qu'elle en a envie. Ou alors elle a seulement envie d'aller passer quelques jours dans un camping en Normandie. Je préférerai la Normandie, ça me couterait moins cher que la Chine. Même si j'admets que Pékin envoie plus de rêve que Caen.

Je me sens un peu conne de n'avoir posé aucune question, mais j'ai l'impression que Fantine n'aurait pas bien réagi. Je ne l'ai toujours pas vue, je ne lui ai pas parlé autrement que par SMS, mais je sens qu'elle ne veut aucune question. Ou du moins, pas pour le moment. Elle finira bien pas m'expliquer, j'espère.

J'attends en bas de l'immeuble où elle travaille. Elle m'a dit qu'elle me rejoindrait à dix-sept heures. Ça fait déjà un bon quart d'heure que j'attends et elle n'est toujours pas là. Et si elle avait changé d'avis ? Je surveille mon téléphone. Je coupe le contact, j'allume la radio sans vraiment écouter. Je suis vraiment inquiète, j'espère qu'il ne s'est rien passé de grave.

Enfin elle arrive, je reconnais immédiatement ses longs cheveux roux. Je klaxonne pour attirer son attention et sort de la voiture pour lui faire un signe. Elle se tourne vers moi, elle est pâle comme un linge. Son regard est celui d'un animal effrayé, je la vois qui essaye de se cacher derrière une mèche de cheveux. Je veux la prendre dans mes bras, mais elle me repousse. Elle monte dans la voiture, côté conducteur.

DriveLisez cette histoire GRATUITEMENT !