nadia et zana [muhsen]

1.2K 3 18
                                    

coucou!

bon voilà

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

bon voilà. il y a plus d'un an et demi, une amie m'a offert un livre pour mon anniversaire intitulé «vendues! ». comme j'ai une liste de lecture interminable, ce n'est que dernièrement que je l'ai lu. et je peux vous dire que jamais un livre ne m'a autant bouleversée. je me suis donc dit que je partagerais tout ça avec vous (aussi parce que je suis incapable de vivre en gardant cela pour moi).

commençons par quelques précisions : l'histoire racontée est vraie et se déroule dans les années 1980. chaque mot, chaque fait, chaque émotion a réellement eu lieu et a toujours lieu (vous comprendrez). dans ce contexte, je vais vous donner le punch, nécessairement, mais je vous assure que cela ne gâche pas la lecture, au contraire.

synopsis : originaires de birmingham, en angleterre, nadia muhsen, 14 an, et zana muhsen, 15 ans, partent en vacances au yémen pour visiter le pays de leur père. cepedant, elles apprennent rapidement que leur « père » les a vendues pour 1300£ chacune (enfin, au départ, on leur dit que c'est 1000£ mais ce sont des détails) et qu'elles sont « mariées » à des yéménites. elles sont forcées de partager la couche des deux garçons et de vivre dans des villages aux mœurs moyenâgeuses. les jeunes filles anglaises émancipées qu'elles étaient finissent par devoir agir et s'habiller comme les femmes du pays, c'est-à-dire soumises aux hommes et voilées (on parle ici du voile intégral aka la burka). traitées en esclaves, violées, battues, malades, les deux filles tenteront pendant six ans de rejoindre leur mère pour qu'elle les sorte de là. ce n'est que deux ans plus tard que zana réussit à retourner en angleterre, alors âgée de 24 ans (pour ceux et celles qui sont forts en math, zana a eu 16 ans quelques jours après son arrivée au yémen), obligée de laisser son fils, marcus, ainsi que sa soeur et ses deux enfants derrière elle. encore aujourd'hui, marcus, nadia et ses six (à partir de là, je n'arrive pas à être sûre du nombre) enfants restent prisonniers au yémen.

 encore aujourd'hui, marcus, nadia et ses six (à partir de là, je n'arrive pas à être sûre du nombre) enfants restent prisonniers au yémen

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

nadia et zana avant de partir au yémen.

nadia et zana avant de partir au yémen

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.
Je suis humaineLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant