Chapitre 11

17 5 5

Les jours passèrent, et Sepra demeurait silencieuse, enfermée dans sa bulle. L'Alpha prenait conseil auprès de ses Deltas, préparant une future négociation avec les Six ; leur exil s'achèverait prochainement. Depuis trop longtemps, ce conflit séparait Danaë de ses confrères, subissant leurs courroux et contraignant les siens à se cacher en attendant un avenir meilleur. La querelle tournait autour d'un unique sujet : le destin des mortels. Pour l'Alpha, les Hommes avaient leur place sur Terre, même s'ils devaient être guidés afin de garder un chemin équilibré. De plus, ils étaient le berceau des Deltas, et cette seule raison suffisait à Danaë pour les protéger. Parmi les autres clans, certains s'interrogeaient et se demandaient si leur extermination pure et simple restait la bonne solution, mais le mal engendré terminait de les convaincre. L'espèce humaine avait causé trop de souffrance, provoquant des guerres et détruisant la nature ; cela devait cesser. L'immortelle ne s'interposait que rarement, désirant simplement veiller sur les siens et la cité. Discrètement, elle entretenait malgré tout des contacts, notamment avec Nalpha, dont le meilleur Gamma, nommé Romaric, était le messager. C'était par lui qu'elle avait appris que les Six rebroussaient chemin : le Conseil des Deltas tentait de les persuader d'offrir une dernière chance à l'espèce humaine. Néanmoins, rien ne pouvait plus empêcher un massacre à grande échelle. Ils élimineraient les résistants et entreposeraient les survivants dans des réserves sous haute surveillance, bien que cette option ne fût pas encore validée par tous. Danaë regroupa donc ses Deltas, ainsi que ses plus fidèles Gammas, afin d'analyser les prochains événements. Les Skryta'lian reprendraient bientôt possession de la Terre, et Danaë désirait libérer les siens du bannissement ; une nouvelle ère commencerait alors.

Or, un problème imprévu l'obligeait à accueillir un humain dans l'enceinte de sa cité. Gabriel se tenait là, accoudé contre le mur au centre du palais. Il patientait, furieux contre Nathanaël, et il réclamait une solution de sa part ; une solution pour libérer Céleste et retrouver Charlotte. Désormais, il comprenait la réaction de cette dernière. Ces êtres, qui lui avaient offert l'hospitalité par défaut, n'envisageaient pas d'action contre l'Ordre des Frères. L'existence d'une telle espèce surprenait le jeune homme, et il acceptait assez bien cette présence, sans pour autant essayer de mieux la connaître. Pour lui, une seule chose comptait : sa fille. Le Gamma en avait conscience ; pourtant, la situation ne se débloquerait pas plus avec lui qu'avec Charlotte, précédemment.

Après le départ de Charlotte, Gabriel ne lâchait plus Nathanaël. Ce dernier supportait ses reproches et sa colère. Il sentait les doutes l'assaillir, ainsi qu'une grande inquiétude qu'il tentait en vain de dissimuler. L'ancien résistant s'angoissait pour la vie de sa fille, et cela le rendait très sensible. Le Gamma l'avait conduit à Sepra par pure bonté, et parce qu'il se reconnaissait en Gabriel. En effet, Nathanaël avait perdu son fils unique lors d'un violent conflit, et en tant que père, il comprenait le tourment de l'humain. Malheureusement, cela risquait d'être son seul geste d'empathie.

Lorsque Nathanaël sortit du bureau, Gabriel l'intercepta.

— Elle ne changera pas d'avis. De toute façon, il n'y a rien à faire contre l'Ordre des Frères.

— Vous, vous pouvez faire quelque chose. Vous êtes responsables de cette situation. Sans vous, rien de tout cela ne se serait produit. Vous avez le devoir d'agir pour réparer vos erreurs.

L'infiltration du Loup avait éveillé la curiosité de Lawrence, et tout s'était rapidement enchaîné par la suite ; et maintenant, personne n'en assumait les conséquences. Pour Gabriel, se comporter ainsi relevait de la facilité, ce qu'il ne cautionnait pas. Rejetant les explications de son ami, il força le passage avec l'intention de pénétrer dans le bureau de Danaë. Celle-ci s'offusqua d'une telle audace de la part d'un simple mortel. Son regard, rivé sur lui, exprimait clairement son agacement.

Skryta'lian : T1 - ExtinctionLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant