Chapitre 39 : Ambition (Rome -45)

703 87 14

César revint tard à la villa mais le visage éclairé d'une joie nouvelle. Il semblait revivre, comme si une flamme s'était rallumée dans son corps. Une flamme que je ne connaissais que trop bien. Celle de la conquête. Cela ne me disait rien qui vaille. M'emmitouflant dans un longue palla bleue, je le rejoignis dans le tablinum alors qu'il étalait une carte sur son bureau. Je lui jetais un regard interrogateur. Son sourire resplendissait alors qu'il me souleva dans ses bras, me faisant tournoyer autour de lui.

- Que se passe-t-il ? Rigolais-je en le voyant si ravi.

- J'ai eu une idée glorieuse, mon amour.

Alors qu'il me reposait sur le sol, je tiquais. C'était la première fois qu'il m'appelait « mon amour ». Mon cœur se remplit de joie mais je restais sceptique face à son idée de génie.

- Quelle est-elle ? L'encourageais-je en m'approchant du bureau.

J'observais la carte un instant. On y voyait la partie à l'Est de l'Egypte. Une région du monde que je ne connaissais pas. Pas encore du moins ... J'avais une étrange impression ...

- Je vais envahir les Parthes. M'annonça-t-il victorieusement.

Les Parthes ? Était-ce un peuple guerrier ?

- Les Parthes ? Répétais-je, attendant qu'il s'explique.

- Un peuple que les Romains n'ont jamais pu vaincre ! Même Crassus a échoué ! Si je réussis, je serai le plus grand général de tous les temps ! S'exclama-t-il, rêveur.

Je repensais aux paroles de Diviciacos : une ambition débordante. Il regorgeait d'ambition et d'audace. C'est ce qui faisait de lui un grand général. C'est pour cela que je l'aimais.

- Tu es déjà le plus grand général de tous les temps. Lui rappelais-je, croisant les bras sur ma poitrine.

- Tu ne comprends pas, Eryn. Je veux être comme Alexandre le Grand !

Ses yeux brillaient, comme si une fièvre venait de le prendre. La fièvre du pouvoir.

- A trente ans, il avait conquis la moitié du monde. Il est allé jusqu'en Asie !

J'avais déjà entendu parler de l'histoire d'Alexandre le Grand bien sûr. Diviciacos s'était fait un devoir de parfaire mon éducation. L'histoire du roi de Macédoine devenu le plus grand général du passé, ayant fondé de nombreuses villes portant son nom, ses généraux ayant fondés des dynasties de roi comme celle de Cléopâtre par exemple, les Lagides. Le nom même d'Alexandre était légendaire. Mais César était déjà tout aussi légendaire.

- Alors, tu repars en guerre ? Marmonnais-je entre mes dents.

Pour ma part, j'en avais plus qu'assez de voir des guerres, du sang et des larmes. J'aspirais simplement à une vie simple auprès de l'homme que j'aimais mais cela était peut-être trop demander. César était un conquérant. Il ne pouvait se résoudre à vivre une vie simple à Rome. Il avait besoin d'aventures, de frissons et de combats ...

- Quand j'aurai fini tous les préparatifs, oui.

Il jubilait. Comme un enfant s'attendant à recevoir le cadeau tant espéré. Pourtant, un sentiment d'horreur s'empara de mon âme. Une voix me siffla une phrase abominable à l'oreille.  

L'ambition de César le conduirait à sa tombe.

Alea Jacta Est [Tome 1]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !