Deux mois

34 6 4
                                                  



La série Supernatural et ses personnages appartiennent à leurs créateurs.

J'avais publié cette fanfiction, il y a un certain temps, sur fanfiction.net.

Bonne lecture à vous !

Xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Depuis deux mois, quand Dean préparait à manger, ce n'était pas pour Sam. Ce dernier n'avait d'ailleurs pas le droit de toucher à ces délicieuses assiettes posées sur la table. Alors les plats restaient là, une journée entière, jusqu'à ce que l'aîné les jette et les remplace par d'autres, encore chauds.

Depuis deux mois, lorsque Dean s'installait à table, il sortait deux bières, qu'il finissait par boire tout seul ; le plus souvent accompagné d'une bouteille de whisky.

Depuis deux mois, quand Dean allait se coucher, il installait correctement les coussins à côté de lui et se montrait attentif afin de ne pas prendre toute la couverture. Deux mois qu'il n'avait lavé ni les draps ni les taies d'oreillers. Sam avait tenté de le raisonner et il avait failli recevoir une lampe en pleine tête.

Depuis deux mois, Dean restait des heures au téléphone, laissant des messages sur le répondeur de son interlocuteur. Il vérifiait toutes les heures qu'il n'avait pas reçu un mail, un sms ou un appel.

Depuis deux mois, Dean n'était pas sorti du bunker, au cas où. Il ne devait pas s'absenter, si jamais Cas' revenait. Alors Sam faisait les courses, s'occupait de l'Impala, sortait un peu avec Gabriel et chassait de temps à autre.

Depuis deux mois, Dean avait brisé cinq miroirs, trois assiettes et fissuré un mur. Il s'était blessé à chaque fois et Sam l'avait soigné en soupirant.

Depuis deux mois, Dean priait matin, midi et soir. Il priait si fort, que même Gabriel en eut le cœur brisé.

Depuis deux mois, Dean attendait. Il fixait la porte du bunker, espérant qu'elle s'ouvre. Il attendait que Castiel revienne. Il attendait patiemment, lui préparant à manger chaque jour, sauvegardant son odeur dans leur lit, serrant son trench-coat contre son cœur pour s'endormir. Parce que Castiel devait récupérer son manteau, n'est-ce pas ? Il devait revenir au moins pour ça.

Mais Castiel ne reviendrait pas. Gabriel et Sam avait tenté de l'expliquer au chasseur, sans succès. Pourtant l'ange était mort sous leurs yeux, sous les larmes de fureur de l'Archange qui n'avait pu rien faire depuis sa prison d'huile sainte, sous le regard choqué d'un Sam menotté et dans l'étreinte d'un Dean désespéré. Castiel était mort dans les bras de son aimé, les cendres de ses ailes s'envolant avec le vent. Et Dean s'était brisé.

Depuis deux mois, Dean n'était plus vraiment là. Gabriel avait vu l'âme de l'homme voler en éclat et son cœur se figer de peine. Dean était mort en même temps que Castiel et ni le temps ni l'amour de son frère ne pourrait guérir pareille blessure.

     - Sammy, tu en es certain ?

     - Gabe ... Je ne supporte pas de le voir ainsi. C'est cruel ... Tellement cruel. Dean ne peut pas continuer à vivre ainsi. Et puisque tu me dis que même le temps n'y fera rien ...

     - Non. Cassie et lui partageaient un lien très particulier ... Peut-être trop profond et trop fort pour leur propre bien. C'est comme si une partie de l'âme de ton frère avait été arrachée. Il est perdu. C'est terminé pour lui Sam.

Une larme roula sur la joue du plus jeune.

     - Vas-y Gabe. Fais-le. Libère-le.

     - Sammy ... Je serais là. Avec toi.

Le jeune homme hocha la tête.

     - Dean ?

L'aîné se retourna. Il ne leur avait pas parlé ces deux derniers mois, empêtré trop profondément dans son désespoir.

     - Tu veux rejoindre Cassie ?

Les yeux de Dean s'éclairèrent pour la première fois depuis cette funeste nuit.

     - Merci à vous deux. Sammy ...

Sam, les yeux emplis de larmes, enlaça son aîné pour la dernière fois.

     -Grand frère, va le rejoindre.

Gabriel posa ses doigts sur le front de Dean.

« La légende dit que si l'on regarde attentivement le jardin derrière le bunker, on peut y voir un ange et un humain, enlacés et souriant. »

xxxxxxxxxxxxx

Et voilà! Merci d'avoir lu.

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire et/ou un vote, ça fait toujours plaisir.

A bientôt.

Deux mois [Destiel]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant