6. La couronne de feu (5)

22 2 0
                                                  

La place Tarjannel était déjà envahie par les djinns de la cité. De nombreuses espèces de djinns rassemblées autour du socle de pierre avec au centre le coffret où se trouvait la couronne de feu, attendaient patiemment l'ouverture des jeux de la nouvelle Lune. Les membres du Conseil firent leur entrée. De gauche à droite s'étaient alignés : Ptar, Horius, Septem, Freth, Babadir, Gadhar et Ylis. Nymeth et d'autres membres de la Garde se trouvaient aussi là, en face des membres du Conseil. Vankir, noyé dans la foule, fit un signe à Ylis qui ne le remarqua pas.

Néfertica s'avança et prit la parole :

—Que les jeux de la nouvelle lune choisissent le meilleur d'entre vous !

« Hallelujah », murmura Vankir. Des djinnins le fixèrent sans dire un mot, puis leur attention se porta à nouveau sur Néfertica, qui commençait à raconter l'histoire des jeux de la Nouvelle Lune.

A ce moment-là, Vankir s'adressa à Rahyr :

—Tu savais que pour entrer dans le mur de feu, il fallait pouvoir se transformer en humain ? C'est la première étape, avant d'offrir son feu bien sûr. Ils ne pouvaient pas choisir une transformation plus difficile franchement, se vanta-t-il un peu.

—Ce sont des épreuves de transformation ? Lui demanda Rahyr

—Pas seulement. En fait, la couronne est un genre de programme complexe. Il y a des épreuves diverses mais personne ne connaît leur vraie nature. Les coordonnées des épreuves sont envoyés par propulsion électrique d'où l'importance de l'ADN contenue dans le feu. Tu sais que chaque feu est codé génétiquement bien sûr ?

Rahyr ne répondit pas à cette question, mais en posa une autre :

—Qu'est-ce qui empêche les hybrides comme moi de passer le mur de feu ?

—Si tu le fais, il y a de grandes chances que tu n'y survives pas.

—Pourquoi ?

—Parce que ce n'est fait que pour les djinnins.

—Est-ce qu'un hybride a déjà traversé le mur de feu ?

—Hé bien... Je ne crois pas... Pourquoi, tu me poses ces questions-là, tu ne veux quand même pas te présenter ?

—Non, mais je n'aime pas savoir que je n'en ai pas le droit.

Vankir lui tapota sur l'épaule pour le consoler et Rahyr se retint de le repousser. Rien n'était comme il le souhaitait ici ; tout ce que son père lui avait raconté sur le monde des Djinns ne semblait être qu'un lointain souvenir. La beauté de ce monde lui était gâchée par toutes ces lois qui le révoltaient.

Alors que Néfertica continuait son discours, Ylis avait l'air plus perdu que jamais. Son regard était fixé sur le ciel obscur si bien que Vankir leva aussi le regard en cherchant ce qu'il observait avec une telle intensité, sans trouver ce qui le distrayait.

Ptar s'était avancé jusqu'au coffret à la gauche de Néfertica, Ylis les suivit quand les deux se retournèrent vers lui pour l'inciter à les rejoindre. Néfertica ouvrit le coffret et fixa son intérieur pendant quelques secondes... Elle hésita. Elle finit par en sortir un tissu brodé sur lequel figurait une couronne de feu brisée et martelée d'une flamme rouge serrée dans un poing de fer. « Un Djinn se gouverne seul », pouvait-on lire au bas de l'illustration.

Pendant un instant, il ne se passa rien. La foule resta silencieuse et les membres du Conseil firent de même, un peu comme s'ils attendaient le pire. Mais rien ne se produisit. Aucun groupe armée ne fit irruption sur la place, aucun djinn ne scanda cet hymne de révolte. A la place, c'était la confusion qui avait prit possession du lieu. Petit à petit, les chuchotements de la foule commencèrent à briser le silence : « où est la couronne de feu ? », « quelqu'un a volé la couronne de feu ».

Le monde des Djinns : Ylis, l'arracheur d'âmesLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant