OS // Cuir sentimental // (Newtina)

82 12 0

Un petit OS tout simple du point de vue de Tina :)

|•|

Tina se rappelait bien du jour où elle avait appris que Newt ne pourrait pas revenir la voir en Amérique et lui offrir son bestiaire en mains propres, comme il lui avait promis quelque mois auparavant. Elle se rappelait tout aussi bien de l'immense sourire qui avait mangé ses joues en entendant le bec du hiboux postier toquer contre le carreau du salon, une lettre coincé entre ses pattes, et elle se rappelait surtout de son empressement presque comique à ouvrir la fenêtre et à s'emparer de la lettre, à croire qu'elle craignait chaque fois que l'oiseau ne s'envole sans lui laisser sa précieuse missive. Mais la joie était tombée bien vite lorsqu'elle avait lu les dernières lignes. La déception qui l'avait envahie avait été si grande qu'elle en avait perdue le fil de sa lecture, et n'avait pas pu décrocher son regard de la ligne manuscrite à l'encre noire pendant une seconde qui lui parut interminable.

Je suis vraiment désolé, Tina

Et elle aussi, elle l'avait été, en colère d'abord, parce qu'elle était toujours incroyablement impulsive lorsqu'il s'agissait de ses sentiments, puis triste. Elle savait bien que ce n'était pas sa faute, après tout il n'avait pas choisi d'être interdit de séjour à l'étranger, ça avait été l'injuste prix à payer pour les avoir tous aidé, et elle se doutait bien que s'il avait eu à choisir il aurait préféré revenir à New-York, ou du moins elle l'espérait du fond de son cœur. Mais même si au début l'échange de lettres régulières avaient suffit à la garder heureuse et à maintenir son moral pendant quelques temps, petit à petit un vide s'était creusé dans sa poitrine. Et soudain les mots ne suffisaient plus, et elle désespérait de le revoir un jour, de pouvoir à nouveau sentir que si elle en avait l'envie elle pouvait presser son bras, ou juste l'effleurer.  Le papier, même rempli de milliers de ses mots à lui, ne remplacerait jamais sa présence.

Le lendemain, lorsqu'en passant devant la vitrine d'une librairie magique ancienne à laquelle n'avait vraiment fait attention elle aperçut les dorures brodées sur la couverture en cuir sombre et qu'elle reconnut le nom de Norbert inscrit au bas de celle ci, une étrange sensation s'empara d'elle et remua quelque chose d'enfoui au fond de ses entrailles. Quelque chose de diablement puissant qui fit exploser un volcan dans son cœur et couler la lave dans les sillons de ses veines. À cet instant précis,  elle comprit qu'elle était inévitablement tombée amoureuse de lui, et que rien dans ce monde ne serait jamais plus capable de changer ses sentiments.

Oops! This image does not follow our content guidelines. To continue publishing, please remove it or upload a different image.
Ꮚizard's Ꮚorld Ꭶtory Ᏼook Where stories live. Discover now