1.9

18 9 0

Alba l'a bien compris, elle n'aurais sûrement jamais ce qu'elle désire, elle l'avait eu parfois entre les mains, mais il s'en allait toujours, glissant encore et encore entre ses doigts, elle voulait du bonheur, et à chaque fois qu'elle l'avait elle devait l'abandonner.

Déjà que presque tout le monde l'abandonnait, d'habitude elle s'en fichait car elle ne tenait pas plus que ça à eu, mais ces dernier temps plusieurs personnes à qui elle tenait énormément avaient disparu de sa vie.
Son couturier, le docteur de son père, le troubadour, le bibliothécaire et son esclave, toutes ces personnes à qui elle tenait, elles étaient toutes parties.
Ce qui faisait le plus de mal à Alba, c'est qu'à chaque fois ils devaient s'en aller à cause d'elle.
C'était décidé, tant qu'elle serait dans se royaume, plus jamais elle ne s'attacherai à quelqu'un.
Elle avait bien assez souffert pour l'instant.
Pendant ce temps Taehyung qui n'avait plus d'endroit où aller errait seul dans les quartiers pauvres du royaume.
Il avait emporté avec lui tout ce qu'il possédait et avait jeté ce qui ne lui servirait pas.
Il n'avait absolument rien laissé au royaume, à part une misérable lettre et les souvenirs les plus heureux qu'il ai jamais eu.
Il avait prit avec lui un couteau pour qu'il puisse se défendre si jamais il se faisait attaquer, mais maintenant une toute autre utilisation de ce couteau lui venait en tête.
Il s'efforça de chasser ses idées noires de sa tête et continua sa route, espérant trouver un endroit où s'abriter.
Il chercha jusqu'à ce que la nuit tombe, comme il n'avait rien trouvé il s'assis au bord d'une maison sous un toit.
Au moins il ne serait pas mouillé si il venait à pleuvoir.
Le lendemain matin il se leva péniblement et partit directement à la recherche d'un autre endroit pour dormir.
Pour l'instant il n'allait pas soucier de chercher de quoi manger, il avait prit avec lui de quoi manger pendant encore trois jours.
Pendant trois jours il errait sans but dans les rues du quartier pauvre.
Il n'en pouvait plus, il avait épuisé toute sa nourriture, il avait froid, il avait mal et il ne voulait plus continuer.
Le seul point positif de la douleur qu'il ressentait dans son corps était qu'elle atténuait un peu celle qu'il avait au cœur.
Le lendemain il n'avait pas pu manger, il avait mal, il avait froid et là seule personne qui l'avait accepté avec tout ses défauts et ses qualités était restée loin de lui.
Jamais il n'aurai pensé ressentir une douleur aussi vive que lorsque ses parents avaient été tués devant lui sans qu'il ne puisse faire quoi que se soit.
Il n'avait que douze ans quand c'est arrivé.
Il était, comme à son habitude, entrain de manger avec ses parents.
À cette époque, le petit Taehyung ne métrisait pas encore parfaitement son pouvoir et ne pouvais percevoir les émotions des gens seulement si elles étaient très fortes.
Il habitait dans une grande maison, étant donné que ses parents étaient tout les deux des gardes royaux, ils gagnaient bien leur vie mais ils se faisaient aussi beaucoup d'ennemis.
En effet, la famille de Taehyung était réputée pour n'avoir aucune pitié et aucuns remords à faire même les choses les plus affreuses qu'il soit, selon le bon vouloir de la reine.
Pourtant, lorsque la petite famille était réunie, ils étaient d'une tendresse incommensurable, et jamais en les voyant comme ça on aurait pu se dire que chaques jours ils abattaient de sang froid des dizaines de personnes.
Leur repas était très calme, ce qui était très inhabituel.
Les parents du petit Taehyung avaient une lueur préoccupée dans les yeux et l'atmosphère qui régnait dans la pièce était très lourde.
À la fin du repas Taehyung monta dans sa chambre qui était juste à côté de celle de ses parents.
Il sentait que quelque chose n'allait pas, alors il attendit que ses parents montent et il colla son oreille à la fine paroi qui séparait sa chambre de celle de ses parents.
Grâce à son pouvoir, bien qu'il ne le maîtrisait pas encore, il avait sentit l'anxiété extrême de ses géniteurs lors du repas.
Il entendit une conversation des plus perturbante :

- Tu l'as bien vu dans son regard, il ne va pas en rester là. Il nous a dit qu'il nous retrouverai et qu'il s'en prendrait au gosse et à nous. Je ne veux pas voir mon enfant et ma femme mourir. J'ai besoin de vous.

- Ne t'inquiète pas mon amour, nous allons nous en sortir. Il ne pourra pas venir, enfin, pas maintenant. Et toi, comment est-ce que tu aurais réagi si on avait tué ta famille devant tes yeux ? Tu aurais été incontrôlable. C'était quoi son pouvoir déjà ?

- La femme qu'on a tué avait le pouvoir de créer des vents tellements fort que ça s'apparentait à des petites tornades. Par contre, je ne sais pas le pouvoir de son mari. Je pense qu'on aurait dû l'exécuter en même temps que sa femme. Et tu as vu la lueur meurtrière qui brillait dans son regard ?

- Je sais, maintenant il faudrait qu'on arrête de se torturer l'esprit et qu'on aille se coucher.

- Oui, bonne nuit...

- Bonne nuit.

Taehyung ne comprenait pas pourquoi ses parents étaient si préoccupés par ça.
Cet homme ne reviendra sûrement jamais pour se venger, et si ça devait arriver ses parents arriveraient très facilement à le repousser.
Quelques jours étaient passés et personne n'était venu pour attaquer la petite famille.
Et les parents de Taehyung commençaient enfin à se relâcher.
C'était le soir et l'atmosphère s'était enfin détendue.
Taehyung était en bas dans le salon et ses parents étaient en haut dans leur chambre.
Soudain, la sonnette retentit.
Le petit Taehyung se précipita vers la porte pour l'ouvrir tandis que ses parents descendaient les escaliers pour voir qui pouvait venir les déranger à une heure si tardive.
Taehyung ouvrit la porte et vit un homme qu'il n'avait jamais vu auparavant.
Il était grand et avait une capuche qui cachait son visage.
Lorsqu'il releva la tête, il avait un regard plein de haine et de souffrance.
En voyant l'homme Taehyung avait reculé car c'était la première fois qu'il ressentait une telle haine venant de quelqu'un.
Il entendit ses parents lui hurler de ne pas s'approcher de lui.
Trop tard, il était projeté contre un mur il ne comprenait se qu'il se passait jusqu'à ce qu'il sente une douleur vive dans son dos.

—————————————————

Voilà, voilà, pour la première fois je ne sais pas trop quoi écrire ici...
Donc je vais en profiter pour vous dire que pendant les vacances je ne pourrai pas forcément poster tout les samedis.
Donc il ne faut pas être étonné si parfois pendant les vacances il n'y a pas de chapitre qui sort.
Mais je ferai tout mon possible pour sortir des chapitres quand même.
Voilà, voilà, c'est tout ce que j'avais à dire.

En espérant que ça plaira.😁

(\(\
( -.-)
o_(")(")

Portail de l'autre monde Lisez cette histoire GRATUITEMENT !