Chapitre 30

16.3K 2.5K 104



Masson s'empressa de la rattraper avant qu'elle ne heurte le sol. Une vague de panique le submergea alors que son frère s'était agenouillé près de lui pour examiner la jeune femme.

- Est-ce que Meridy est capable de...

- Non, coupa Sven d'une voix brutale ; C'est encore un bébé. Elle est peut-être parvenue à interférer avec ton pouvoir mais ça s'arrête là.

Masson se mit à réfléchir à toute vitesse. Était-ce un simple malaise ?

Masson sentit la panique affluer dans ses veines à mesure du temps qui s'écoulait.

- Tu penses que...tu penses qu'elle est de nouveau partie là-bas ? Comment est-ce possible ?

Sven ordonna à Elsa de ramener Meridy chez eux avant de lui répondre.

- Je ne vois qu'une seule explication possible, commença-t-il en retirant sa veste alors qu'il tenait Kate entre ses bras, inerte, plongée dans l'inconscience.

- Explique-toi Sven ! Je commence à perdre patience !

- Je pense que notre mère est derrière tout ça, conclut-il en plantant son regard dans le sien.

Masson fronça des sourcils, la respiration erratique.

- Qu'est-ce qui te fait croire une chose pareille ? S'enquit-il en dévisageant la jeune femme endormie.

- Je l'ignore mais je sais une chose au sujet de notre mère...elle est imprévisible.

Masson serra les dents, priant intérieurement pour qu'elle se réveille au plus vite.

- Sven je crois que tu ne mesures pas l'ampleur de la situation, articula-t-il d'une voix grave ; Si jamais mon ancien moi l'attaque peut-être que...Ça la tuera.

- Je vais avertir Kendrik immédiatement, décida son frère en disparaissant sans plus tarder.

Masson souleva la jeune femme pour l'allonger sur le lit.

- Kate je t'en supplie réveille-toi !

Il caressa son visage, ses joues et ses lèvres dans l'espoir qu'elle ouvre ses grands yeux azur en vain.

- As-tu songé à des choses négatives dans les dernières minutes qui ont précédé son évanouissement.

Masson se retourna pour faire face à son grand frère. Kendrik s'approcha doucement le regard rivé sur la jeune femme.

Son cœur se serra immédiatement. Car en effet, Masson n'avait pas supporté de voir dans les yeux de son double l'envie de la tuer sans le moindre remords...

Alors il avait simplement songé à lui rendre sa liberté pour ne plus ressentir cette douleur insupportable lui broyer les entrailles.

- Masson, commença Kendrik d'une voix extrêmement grave ; Tu sembles oublié ce que notre mère désirait pour nous et de pourquoi elle s'est sacrifiée. Jamais elle trouva la paix auprès de notre père tant qu'elle n'aura pas certitude que nous sommes accomplis et heureux.

- Me prends-tu pour un imbécile mon frère ! Siffla Masson entre ses dents serrées.

Kendrik inclina respectivement sa tête.

- Non, juste un peu borné et incapable de te défaire de la culpabilité.

Masson claqua sa langue entre ses dents.

- Tant que tu n'accepteras pas...

- Accepter quoi ? La coupa-t-il en se levant pour le confronter ; De l'avoir arrachée à sa vie par pure égoïsme au point d'en oublié qu'elle...

La proie du vampireLisez cette histoire GRATUITEMENT !