Chapitre 10 : Prudence

Depuis le début

Nous nous sommes arrêtés devant le cinéma. Je ne sais pas si nous sommes supposés nous quitter ici ou aller boire un verre. Il n'est pas très tard.

— Je vais devoir vous laisser, on m'attend pour le dîner chez moi, déclare Romane.

— Moi aussi j'y vais, je t'accompagne jusqu'au métro si tu veux, propose Harry.

Je sais qu'il va dans la même direction que moi, mais j'hésite à le suivre. Je ne sais pas si j'ai très envie de subir un trajet silencieux et gênant dans le métro.

— Ça te dit de marcher un peu ? me demande soudainement Gwen avec un grand sourire.

Elle me prend au dépourvu. Je n'avais pas imaginé qu'on puisse se retrouver toutes les deux. Les deux autres s'éloignent déjà avec un signe d'aurevoir. Je n'ai même pas eu le temps d'accepter que me voilà seule avec Gwen.

— Euh... pourquoi pas. Mais où ça ?

— Je ne sais pas, on peut aller en direction du 5e si tu veux. C'est sympa le chemin par là-bas, et ça te rapprochera de chez toi ?

Elle me propose ça avec un naturel déconcertant. Dans ma tête, c'est l'apocalypse. Elle veut qu'on « marche » en direction de chez moi ? ça veut dire qu'elle veut qu'on aille chez moi ? Et qu'on couche ensemble ? Cette idée me paraît complètement improbable, je dois être en train de me faire des films.

— Allez, viens.

Et là, sans prévenir, ELLE ME PREND LA MAIN.

Mon cœur s'emballe, j'ai soudainement très chaud. Je ne sais pas comment réagir. Je suis à la fois follement heureuse et terrorisée. Je n'ai donc pas rêvé ses avances au cours de ces dernières semaines ? C'est vrai qu'elle m'envoyait beaucoup de messages, me demandait toujours si j'allais bien, si j'allais venir à la réunion, des choses comme ça. Mais j'avais l'impression qu'elle était gentille avec tous les nouveaux.

— Ça te gêne pas ? me demande-t-elle en remarquant ma surprise.

— Euh... Non, non.

Je n'ai pas envie qu'elle lâche ma main. J'ose à peine bouger les doigts. Gwen me sourit et m'entraîne dans une rue parallèle au boulevard.

— C'est plus sympa par les petites rues, commente-t-elle.

Je me retrouve à marcher à côté de Gwen, ma main dans la sienne. ça me fait bizarre, pourtant ce n'est pas la première fois que je marche main dans la main avec une fille. Avec ma meilleure amie du lycée, on était vraiment très proches. Mais la différence, c'est que Anna était hétéro, et que Gwen est non seulement bie, mais aussi vraisemblablement intéressée par moi.

Et moi, est-ce qu'elle me plait ? Oui, je crois. Ce dont je suis sûre, c'est que savoir que je lui plais me rend presque euphorique. C'est tellement nouveau. Je la trouve belle, il y a quelque chose chez elle qui fait qu'on a forcément envie d'être son amie. Pourtant, je ne crois pas qu'elle soit considérée comme une jolie fille. Est-ce qu'elle a du succès avec les filles ?

— C'était quand même cool d'aller au ciné, non ? Même si le film est discutable.

Je suis d'accord avec elle. Puisque le sujet est lancé, j'en profite pour l'interroger concernant son avis sur le film.

— Tu as vraiment trouvé que c'était si mauvais que ça ?

— Le film ?

— Oui, j'ai pas vraiment compris les critiques que vous avez faites avec Harry... Enfin, je comprends que ce soit violent, mais c'était aussi très beau, non ? Et émouvant.

Tant qu'il le FaudraLisez cette histoire GRATUITEMENT !