Chapitre 10 : Prudence

1K 65 79

Bonjour à tous et à toutes !

Cette semaine, on est toujours avec Prudence ^^ Je vois que vous commencez à l'apprécier un peu, ça me fait plaisir. C'est sûr que c'est plus facile d'apprécier un perso quand on commence à le connaître, il faut plusieurs chapitres de leur PDV pour vraiment les comprendre :)

Dans ce chapitre, il y a du love, mais il y a aussi des TW. TW pour les conneries transphobes dans la tête de Prudence (je mets des ressources sur le sujet en fin de chapitre), et TW pour une agression lesbophobe et grossophobe. Lisez donc en étant un peu préparé-e :)

Bonne lecture !

Prudence, 19 ans, lesbienne, correctrice pour HoMag, étudiante en lettres classiques
David, 21 ans, gay, rédacteur en chef et rédacteur rendez-vous LGBT pour HoMag, étudiant en LEA anglais/espagnol
Jade, 23 ans, pan, rédactrice féminisme et maquettiste pour HoMag, étudiante en psychologie
Ina, 26 ans, lesbienne, secrétaire et rédactrice littérature pour HoMag, community manager
Léo, 21 ans, bi, président et rédacteur témoignage pour HoMag, étudiant en sociologie
Harry, 21 ans, pan ace et trans, rédacteur politique et informaticien pour HoMag, étudiant en informatique
Min-Jae, 22 ans, gay, trésorier et photographe pour HoMag, étudiant à Centrale Paris
Sen, 24 ans, bi et non-binaire, rédacteur⋅trice pop-culture pour HoMag, développeur⋅euse
Romane, 23 ans, lesbienne, administratrice et rédactrice cinéma pour HoMag, étudiante en cinéma
Nathan, 27 ans, gay, rédacteur sexo et prévention pour HoMag, infirmier
Gwen, 25 ans, bie, vice-présidente et rédactrice courrier des lecteurs⋅trices pour HoMag, coiffeuse
Mehdi, 24 ans, gay, illustrateur pour HoMag, bédéiste
Max, 20 ans, gay, rédacteur interview, étudiant en journalisme

**************

— Prudence —

7 novembre.

Lorsque nous sortons du cinéma avec Gwen, Romane et Harry, il fait déjà nuit. Le soleil se couche si tôt en ce moment, j'ai l'impression de vivre constamment dans le noir. Lorsque je pars en cours le matin, il fait nuit. Quand je rentre, c'est la même chose. Un vent glacial s'infiltre dans mes vêtements, je me dépêche de fermer mon manteau long et de m'emmitoufler dans mon écharpe.

— C'était vraiment un très beau film, déclare Romane. Les scènes de danse étaient superbes. C'est peut-être mon préféré jusqu'à maintenant.

Je hoche la tête, j'ai aussi beaucoup aimé. Voir cette jeune fille suivre son rêve, envers et contre tout, m'a émue. C'était la première fois que je voyais un film sur une personne trans, je ne pensais pas que ce sujet me toucherait autant.

Malheureusement, Harry ne partage pas le même avis et ne manque pas de le faire savoir.

— C'est joli, mais ils ont fait de la grosse merde. Je m'en doutais un peu, vu qu'encore une fois, ils ont pris un acteur cis pour jouer une meuf trans, mais ça se confirme dans le film. Sérieux, tous ces plans sur ses parties génitales, c'était tellement gênant. Y a une espèce de voyeurisme malsain là-dedans.

Je me sens rougir. Moi justement, je trouvais ça intéressant de montrer le corps sous toutes ses coutures.

— Je suis d'accord avec Harry, complète Gwen. C'était vraiment super violent par moments...

— C'est le cas de le dire. J'en pouvais plus, à un moment j'ai cru que j'allais sortir de la salle. Si c'est à ce film que les cis pensent quand ils entendent parler de transidentité, et bah je peux vous dire qu'on est pas sorti de l'auberge.

Je vois que Romane n'ose pas répondre, elle se contente d'acquiescer. De mon côté, j'ai plein de questions, mais j'hésite à reprendre la parole. Harry m'intimide. Depuis que j'ai appris qu'il était trans (en plein milieu d'une réunion, sans que personne n'ait pris la peine de me prévenir), je ne sais pas comment me comporter avec lui. Pour commencer, j'ai mis un moment à comprendre dans quel sens, ça marchait, s'il voulait devenir une fille ou un garçon, et ce qu'il était à la base. Je n'ai pas osé demander aux autres de HoMag, alors j'ai fouillé son compte Facebook et son Twitter. Il était donc une fille avant et veut être un garçon. ça me parait logique maintenant, mais c'était la première fois que j'étais confrontée à ce genre de situation. J'ai un peu le même problème avec Sen, je n'arrive pas à la voir autrement que comme une fille, même si je sais qu'iel est non-binaire. C'est compliqué, mais j'essaye de faire des efforts. Je ne voudrais pas être blessante.

Tant qu'il le FaudraLisez cette histoire GRATUITEMENT !