Chapitre Six

2.3K 296 81

Je crois que ce matin je vais m'attirer les foudres d'Isabella Belly et ça risque de faire très mal.

Voilà à présent trois jours qu'elle m'a conjuré de demander à Gabriel des informations sur le garçon qu'elle aime, Tony. Ça ne me dérange absolument pas de faire ça mais le problème c'est que je n'ai jamais l'occasion de lui demander, enfin je dirais surtout que je ne sais pas comment m'y prendre.

Connaissant Gabriel et son mauvais caractère, il va me remballer ou s'imaginer des trucs et moi je risque de m'énerver comme à mon habitude. 

Bon en attendant, je dois vraiment mettre à exécution "la mission commando IsabeMaxi versus GabTony"

Oui, elle m'a vraiment écrit ça par message hier soir. Bien entendu ça m'a fait rire parce qu'on dirait vraiment un truc de petit collégien mais elle, elle semblait vraiment sérieuse. Et je crois que si je ne lui apporte aucune réponse aujourd'hui elle va finir par devenir folle.

Quoique, je pense qu'elle l'est déjà.

_ Il paraît que monsieur Kartman est absent aujourd'hui.

Je lève soudainement le regard vers le brun qui vient de prendre la parole alors que celui-ci est toujours dans son lit, ses yeux rivés vers l'écran de son téléphone. 

_ Comment tu le sais ? Dis-je en fronçant les sourcils.

Je me redresse sur mon lit, ma couette toujours disposée sur mes jambes alors que mes cheveux auburn sont en pagaille, comme à leurs habitudes. Gabriel tourne la tête vers moi, haussant ensuite nonchalamment les épaules avec un petit sourire en coin.

_ C'est marqué sur le site du lycée.

Un grand sourire vient alors prendre place sur mon visage tandis que je me laisse tomber en arrière, ma tête atterrissant sur mon coussin. Il est six heures trente du matin et voilà enfin pour moi une bonne nouvelle. Au moins, je risque d'être encore vivant une heure avant de me faire étriper par Isa. 

_ Ça veut dire qu'on peut dormir une heure de plus ! 

Soudainement, j'entends le rire du brun résonner dans toute la pièce alors qu'il se lève, attrapant un de ses oreillers pour me le balancer en pleine face. Bien entendu, comme je n'ai aucun réflexe, je me le reçois ce qui me fait lâcher un grognement étouffé. Sérieusement, c'est quoi son problème à toujours m'en envoyer au moins un par jour ? Bon j'avoue que la première fois, c'est moi qui ai commencé.

_ Non mais je rigole hein, debout grosse merde on a cours.

Je me redresse d'un coup, l'oreiller retombant au sol alors que je regarde Stanford avec des gros yeux. Celui-ci passe une main dans ses cheveux puis un sourire tout fier vient se dessiner sur son visage encore un peu endormi.

_ T'es sérieux ?! C'est inhumain de faire ça ! 

_ Que c'est bon de t'entendre râler dès le matin.

Je lève les yeux au ciel tout en me levant, un air boudeur sur le visage. Gabriel se moque encore de moi alors que je me contente de lui lever mon majeur tout en fouillant dans ma commode pour prendre des habits. Moi qui pensais gratter une petite heure de sommeil en plus, à cause de ce pauvre mec j'ai eu une énorme fausse joie. De toute manière c'est ma faute, je n'aurais pas dû croire cet arnaqueur.

_ Tête de con, sale moldus, idiot à la con va...

Je continue de grommeler des insultes à son égard alors qu'il rigole toujours de sa connerie.

C'est ça fait le malin, je me vengerai de toute manière.

_ Toujours dans l'excès tes insultes.

La règle d'Or du cliché [BxB]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !